Config 2021 #02 | Tout savoir (ou presque) sur le Whois !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Tarik Haiga

Vous retrouverez chaque lundi (ou presque) une série d’articles que je vais consacrer aux différents paramétrages nécessaires pour bien envoyer & délivrer des e-mails. De la configuration de l’IP au domaine expéditeur, vous retrouverez toutes les bonnes pratiques qui vous permettront d’avoir une configuration parfaite… Après ça, fini les mauvaises excuses 🙂

Aujourd’hui, je vais vous parler de l’enregistrement WHOIS ! Derrière ce mot peut se cacher une mine d’informations… Vous le retrouverez derrière un nom de domaine mais également derrière une adresse IP ! Il y a un temps le fait de l’anonymiser pouvait vous jouer des tours – les filtres Anti-Spam n’aimant pas vraiment les petits cachotiers ! – mais l’arrivée du RGPD a tout changé. Il convient, selon moi, tout de même de bien paramétrer cet enregistrement pour amener plus de légitimité à vos campagnes e-mails surtout avec l’explosion du phishing !

Qu’est-ce que l’enregistrement Whois ???

L’enregistrement WHOIS (qui est la contraction finalement de « Who is ») est un enregistrement technique permettant d’obtenir différentes informations sur un nom de domaine ou une adresse IP.

L’objectif est de pouvoir trouver rapidement via cet enregistrement le titulaire d’un nom de domaine – ex : pour un rachat – ou de contacter un administrateur réseau – ex : pour résoudre un blocage e-mail.

Si vous voulez en savoir plus sur le Whois, je vous conseille d’aller consulter ces quelques pages sur le site officiel de l’ICANN (cette société à but non lucratif a pour mission d’administrer les ressources numériques d’Internet, telles que les adresses IP et les noms de domaine de premier niveau).

Quelles informations trouve-t-on ???

Comme je vous l’ai dit auparavant, dans cet enregistrement, nous allons retrouver différentes informations publiques. Généralement, quand celui-ci est bien déclaré, nous retrouverons les informations suivantes :

  • « Registrar » : Bureau d’enregistrement du nom de domaine
  • « Registrant » : Les coordonnées d’enregistrement du titulaire du nom de domaine ou de l’IP.
  • « Admin » : Les coordonnées d’enregistrement de l’administrateur du nom de domaine ou de l’IP.
  • « Tech » : Les coordonnées d’enregistrement du contact technique du nom de domaine ou de l’IP.
  • « Creation Date » : La date à laquelle le nom de domaine a été créé.
  • « Updated Date » : La date à laquelle les informations ont été mises à jour.
  • « Registry Expiry Date » : La date d’expiration du nom de domaine.
  • « IP Address, IP Location, Name Servers » : Les informations liées à l’adresse IP où est hébergé le nom de domaine, sa localisation, le nom des serveurs associé au nom de domaine.

Quel outil utiliser pour vérifier ???

Il existe un très grand nombre d’outils disponible sur le Web pour vous afficher l’enregistrement WHOIS d’un domaine ou d’une IP.

Personnellement, j’utilise le service Whois du site Web « DomainTools ». Petit exemple avec notre domaine « badsender.com » :

Recherche du Whois sur le domaine Badsender.com chez DomainTools

Voici ce que donne la recherche :

Résultat sur la recherche Whois de notre nom de domaine

Pourquoi on vous conseille de ne pas le négliger…

Je ne vais rien cacher ici 🙂 Je vois un bel avantage à ne pas chercher à anonymiser complétement votre enregistrement Whois mais plutôt à l’afficher en toute transparence (avec une certaine retenue).

Tout d’abord, dire au monde entier que ce nom de domaine (ou adresse IP si vous en êtes l’heureux propriétaire) vous appartient.

Ensuite, de permettre à un utilisateur d’effectuer une recherche sur votre nom de domaine pour s’assurer, grâce aux informations du Whois, que « potentiellement » l’e-mail qu’il a reçu est bien légitime et n’est pas du phishing. Je dis « potentiellement », car cet enregistrement n’est finalement soumis à aucune vérification et les données peuvent être soit fantaisistes soit usurpées… D’où l’intérêt pour vous de bien faire les choses et d’être totalement transparent.

Par contre, attention toutefois aux informations que vous affichez dans votre Whois, celles-ci pourraient être réutilisées – je pense notamment aux adresses e-mails de contact – et vous pourriez voir votre BAL remplie de tout un tas de spam… – je sais de quoi je parle, j’en ai déjà fait la mauvaise expérience :p.

Ainsi, limitez-vous aux informations essentielles qui permettront de voir que vous êtes bien le propriétaire du domaine. En ce qui concerne les adresses e-mails des contacts, certains bureaux d’enregistrements comme OVH proposent une option intéressante pour éviter de mettre en clair votre adresse e-mail (hors générique), le service OWO.

Whois vs. RGPD !!!

Lors de mes précédentes expériences, j’ai été confronté à plusieurs blocages chez Orange à cause de l’anonymisation des domaines expéditeurs de certains annonceurs… Avec l’arrivée du RGPD en 2018, la donne a changé. Malheureusement les deux ne sont pas compatibles ! Et ce qui était une bonne pratique à suivre, l’est plus aujourd’hui !

L’un (le Whois) demande à ce que les informations contenues dans le Whois soient à jour et bien renseignées alors que l’autre (RGPD) demande à ce que toute donnée à caractère personnel soit mieux sécurisée… Clash !

Chose sûre, les bureaux d’enregistrements ont tranché (RGPD wins !) et masquent automatiquement toute donnée de l’enregistrement Whois (cf. l’exemple de la vérification du Whois sur notre nom de domaine Badsender.com).

Pour aller plus loin sur le sujet :

Le Cabinet Bouchara & Avocats a écrit sur ce sujet un très bon article et pose les bonnes questions sur l’avenir du Whois : Whois et RGPD : l’impossible conciliation ?

ZDNet a aussi publié une série d’articles sur le sujet (qui datent un peu) :

L’anonymat du WHOIS remis en question à l’ICANN

WHOIS et RGPD : l’Icann peine à endiguer la vague

Gandi, en 2020, c’est également intéressé à la question :

Whois et RGPD : quelles informations peuvent être divulguées ?

—–

Lors du prochain article, nous verrons ce qui se cache derrière le List-Unsubscribe !

—–

Un problème de paramétrage ? Un blocage FAI ? Vous souhaitez optimiser votre configuration technique ? On est là pour vous aider, n’hésitez pas à consulter nos offres d’accompagnement via le lien ci-dessous :

—–

N’hésitez pas à partager, liker, commenter… Bref, faites du bruit !!!!!

—–

Badsender, agitateur d’expertise emailing ! Badsender, c’est une équipe d’artisans spécialistes des différentes disciplines qui entourent l’email marketing ! Notre agence emailing intervient sur des questions des stratégie, de conception, d’orchestration et de délivrabilité. Cette expertise, nous vous la proposons sous forme de coaching, d’audits, ou d’intervention en tant que force de production externalisée. 

—–

Nos derniers contenus sur la délivrabilité :

— 08/03/2021 : Config 2021 #01 | Tout savoir (ou presque) sur le reverse DNS !

— 10/02/2021 : BR 2021 #02 | Dialoguer avec votre adresse de réponse pour booster sa réputation !

— 03/02/2021 : BR 2021 #01 | Mieux collecter ses adresses e-mails pour booster sa réputation !

— 20/01/2021 : Configurer l’outil SNDS pour monitorer votre réputation chez Microsoft !

— 14/12/2020 : Pourquoi la perception de vos abonnés est importante pour votre délivrabilité ?

— 03/12/2020 : Configurer l’outil Postmaster de Mail.ru et monitorer vos envois en Russie !

—–

Photo by Tarik Haiga on Unsplash

—–

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livre Blanc Choix d'une solution eCRM / emailing

Savez-vous que nous mettons à votre disposition un livre blanc pour choisir une solution eCRM/emailing ?