Config 2021 #06 | Tout savoir (ou presque) sur l’enregistrement MX !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Kristina Tripkovic by Unsplash

Vous retrouverez chaque lundi (ou presque) une série d’articles que je vais consacrés aux différents paramétrages nécessaires pour bien envoyer & délivrer des e-mails. De la configuration de l’IP au domaine expéditeur, vous retrouverez toutes les bonnes pratiques qui vous permettront d’avoir une configuration parfaite… Après ça, fini les mauvaises excuses 🙂

Aujourd’hui, je vais vous parler de l’enregistrement MX ! Si vous deviez ne retenir qu’une seule chose de l’enregistrement MX, c’est qu’il est nécessaire pour envoyer ou recevoir des e-mails. Sans ça, vous ne sauriez pas où envoyer/recevoir vos e-mails ! Finalement, on pourrait un peu le comparer à des boites aux lettres (sans elles, les facteurs ne pourraient pas nous remettre nos lettres & colis surtout si nous ne sommes pas à notre domicile).

Qu’est-ce qui se cache derrière l’acronyme « MX » ???

Derrière l’acronyme MX se cache le mot Mail eXchanger ! Cet enregistrement fait partie de la longue liste d’enregistrements associée à un nom de domaine (appelé aussi DNS).

Il faut savoir qu’un nom de domaine peut avoir un ou plusieurs serveurs de messagerie et ceux-ci peuvent ne pas pointer vers les mêmes serveurs (c’est-à-dire qu’il y a un serveur de messagerie principal et un serveur de backup).

À quoi sert-il ? Est-ce vraiment utile ?

Un serveur MX va permettre de définir vers quel serveur de messagerie le courriel doit être envoyé. Chaque serveur MX possède un numéro qui définira sa priorité.

Listing des serveurs MX de Gmail

Cet enregistrement est-il vraiment utile ? La réponse est OUI ! Le serveur MX est un élément crucial pour deux excellentes raisons :

  • Sans enregistrement MX, il vous sera impossible d’envoyer ou de recevoir des e-mails.
  • Certains filtres Anti-Spam bloquent toute adresse expéditrice n’ayant pas de serveur MX correctement configuré.

Et malheureusement, je vois encore aujourd’hui beaucoup d’adresses expéditrices sans cet enregistrement…

Principe de fonctionnement !!!

Son fonctionnement reste assez simple. Lorsqu’un e-mail va être envoyé, le serveur MX du serveur distant va être sollicité et celui avec le plus petit chiffre (comprenez la priorité la plus haute) sera sollicité pour réceptionner l’e-mail et le délivrer chez son destinataire.

Si celui-ci ne répond pas (ou ne fonctionne pas), c’est le serveur suivant qui sera sollicité et ainsi de suite. Si aucun serveur ne fonctionne, un e-mail rebond sera reçu par l’expéditeur.

Comment savoir s’il est bien paramétré ???

Vous avez différentes manières de vérifier si un nom de domaine possède un serveur de messagerie. Personnellement, j’en utilise deux :

Utiliser un outil externe comme Mxtoolbox

Avec cet outil, il est très facile de vérifier l’enregistrement MX d’un domaine. Il vous suffit d’entrer le nom de domaine et d’attendre les résultats >> Vous voyez que le nom de domaine badsender.com n’a qu’un seul enregistrement MX de disponible.

Vérification des serveurs MX de Badsender avec Mxtoolbox

Utiliser Terminal (ou MS-DOS)

Avec la commande nslookup, vous avez la possibilité d’afficher les serveurs MX d’un domaine. Il suffit d’ouvrir le Terminal et de taper la commande :

nslookup -q=mx badsender.com

Vérification des serveurs MX de Badsender avec Terminal (MacOs)

Gare aux mauvais paramétrages…

C’est peut-être la partie la plus intéressante 🙂

Il est impératif de bien paramétrer un serveur MX sur votre domaine expéditeur parce que :

  • Vous devez respecter les bonnes pratiques de l’e-mailing car vous n’êtes pas un spammeur ?
  • Vous risquez d’être bloqué par les filtres Anti-Spam et d’être tagué comme spammeur !

Dernièrement, nous avons eu plusieurs bounces d’un client utilisant un nouveau domaine :

  • “550 Requested action not taken: mailbox unavailable invalid DNS MX or A/AAAA resource record”
  • Sender address rejected: Domain not found”
  • “553 sorry your envelope sender domain must exist (#5.7.1)”
  • “450 4.1.8 <xxxx@xxx>: Sender address rejected: Domain not found”

Je conclus…

Voilà, je vous ai évoqué les points essentiels de l’enregistrement MX. Je vous invite dès à présent à vérifier que votre domaine expéditeur possède bien un tel enregistrement pour éviter d’être pris par la patrouille !

Lors du prochain article prévu lundi prochain, je passerai en revue les paramétrages nécessaires lors de la configuration de votre adresse expéditrice !

—–

Un problème de paramétrage ? Un blocage FAI ? Vous souhaitez optimiser votre configuration technique ? On est là pour vous aider, n’hésitez pas à consulter le lien ci-dessous :

—–

N’hésitez pas à partager, liker, commenter… Bref, faites du bruit !!!!!

—–

Badsender, agitateur d’expertise emailing ! Badsender, c’est une équipe d’artisans spécialistes des différentes disciplines qui entourent l’email marketing ! Notre agence emailing intervient sur des questions des stratégie, de conception, d’orchestration et de délivrabilité. Cette expertise, nous vous la proposons sous forme de coaching, d’audits, ou d’intervention en tant que force de production externalisée. 

—–

Nos derniers contenus sur la configuration :

— 10/05/2021 : Config 2021 #05 | Tout savoir (ou presque) sur l’adresse Postmaster@ !

— 28/04/2021 : Config 2021 #04 | Tout savoir (ou presque) sur l’adresse Abuse@ !

— 26/04/2021 : Config 2021 #03 | Tout savoir (ou presque) sur le List-Unsubscribe !

— 22/03/2021 : Config 2021 #02 | Tout savoir (ou presque) sur le Whois !

— 08/03/2021 : Config 2021 #01 | Tout savoir (ou presque) sur le reverse DNS !

—–

Photo by Kristina Tripkovic on Unsplash  

—–

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *