REPLAY! Délivrabilité, quelles sont les dernières actus en ce début d’année?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Email marketing actualité

Après une année 2020 haute en couleur même pour la délivrabilité de nos emails, nous faisons le point avec Simon Bressier de Sendinblue et Florent Destors de Selligent sur 2021. Quels sont les derniers changement des opérateurs de messagerie? Quels sont les défis que nous annonce 2021 pour la délivrabilité email? Quels conclusions tirer de l’année dernière?

Les participants.

Florent Destors, Consultant Délivrabilité chez Selligent:
Après 12 ans passés en agence en tant qu’intégrateur HTML, chargé de campagne puis chef de projet sur la mise en place de plateformes CRM, Florent rejoint Selligent en 2014 en tant que Consultant Délivrabilité. Il y accompagne depuis cette date ses clients sur les questions de délivrabilité et de respect des bonnes pratiques en matière d’envoi d’email.

Simon Bressier, Head of Deliverability chez Sendinblue: Baigné dans le monde de l’email depuis 2010, tout d’abord au sein d’un hébergeur web associatif majeur en France en travaillant sur l’anti-fraude email et la délivrabilité, et depuis 2012 chez des ESPs dont Mailjet, Mailgun, et maintenant Sendinblue avec chaque jour 100 millions de mails routés et plusieurs centaines de milliers de clients actifs.

Jonathan Loriaux, Fondateur de Badsender: Jonathan est actif depuis 2007 dans le monde de l’emailing. Après un parcours côté technique, il s’est orienté vers le conseil et a créé le blog badsender.com en 2010 et l’agence emailing du même nom en 2015.

Le replay vidéo

Besoin d’aide dans votre délivrabilité email ? Badsender vous coach, réalise un audit de votre délivrabilité ou vous accompagne dans le monitoring de votre délivrabilité. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus

Le replay en podcast

N’hésitez pas à vous abonner à nos podcasts sur les différentes plateformes : Spotify / Deezer / Apple Podcast / Google Podcast / Podcast Addict / … et autres

Les questions posées par l’audience

Vous avez été nombreux à venir nous poser vos questions durant le live. Malheureusement, nous n’avons pas eu l’occasion de répondre à tout le monde. Voici donc quelques unes de vos questions et notre meilleure réponse (ou éventuellement un lien vers un article plus détaillé sur le sujet).

Po : Qu’est ce qu’un spamtrap ? Et un spamtrap recyclé ?

Jonathan Loriaux : Les spamtraps sont des adresses pièges. Les spamtraps recyclés sont d’anciennes adresses de vrais utilisateurs qui ont été recyclées en spamtrap.

N’hésitez pas à lire notre article sur le sujet des spamtraps.

Adeline G : ?Comment éviter de tomber dans la liste promo de Gmail?

Jonathan Loriaux : N’hésitez pas à visiter notre article sur la délivrabilité et l’onglet promotion de Gmail.

Didier romain : Est-ce que le message de Bounce est clairement indiqué par Orange ?

Simon Bressier :

Jean-Michel Allain : Un KPI de volume et/ou % de plaintes à ne pas franchir chez @orange ? Merci.

Florent Destors :

Pierre Génin : Ce type de durcicement (chez ORANGE) a été vu également chez d’autres opérateurs / FAI / GMAIL / Outlook ?

Simon Bressier :

Julien Bouché : ?Est-ce qu’il existe un site, ou autre, qui communique les MAJ des antispam policy par opérateur ?

Florent Destors :

Jean-Michel Allain : ?Les G.Postmaster sont un peu en bêta non ? Souvent il y a des signalements en graph. et lorsqu’on clique sur les détails … 0 datas.

Simon Bressier :

Julien J : ?Gmail a t-il changé quelque chose avec les nouveaux domaines ? Sur deux domaines créés, mes emails atterissent en spams, peu importe que ce soit une IP dédiée/partagée, un email template/plain text, …

Florent Destors :

Jean-Michel Allain : ?Dans Gmail, un taux de plainte à 0% n’est-il pas un signe de livraison en indésirable ?

Simon Bressier :

Chloé POZE : ?Comment adresser intelligemment, sans impact négatif sur la délivrabilité/réputation, les inactifs (non ouvreurs de plus de 3 mois)? Quelle fréquence d’envoi d’emails, quel contenu privilégier? Merci

Jonathan Loriaux : Sur la question de la fréquence, il n’y a pas vraiment de réponse toute fait. Mais clairement, un destinataire qu’il n’ouvre plus vos messages depuis plusieurs mois a soit perdu tout intérêt pour vos messages, soit ne les voit plus passer… parce qu’ils sont tombés dans la boîte spam. Il faut donc a minima réduire DRASTIQUEMENT la pression commerciale vers ceux-ci. Voir éventuellement leur dédier un plan d’animation dédié.

Ensuite, la méthode la plus efficace de travailler les inactifs est de prévoir un scénario automatisé qui va dans un premier temps tenter de regagner leur intérêt… mais surtout si ça ne fonctionne pas les écarter définitivement.

Écarter les inactifs est la solution la plus efficace pour rétablir la réputation de vos programmes email. Même si parfois il faut de longues semaines ou de longs mois pour en voir les effets positifs.

Maxime Allain : C’est quoi un inactif ? une personne qui n’a pas ouvert depuis x mois ? une personne qui ouvre trop peu souvent les emails de l’expéditeur ?

Jonathan Loriaux : Il y a deux types d’inactifs. Les personnes qui n’ouvrent et ne cliquent plus vos emails, et ceux qui n’ont plus acheté vos produits ou services depuis un certain temps. Concernant la délivrabilité, c’est la première catégorie qui nous intéresse. Le plus souvent, on commence à s’inquiéter des personnes n’ayant ni ouvert ni cliqué depuis 3 mois et on tente de ne plus les cibler au-delà de 6 à 9 mois d’inactivité. Mais ce sont des chiffres qui peuvent être différents en fonction du secteur d’activité, de la longueur des cycles de vente et la fréquence d’envoi d’emails.

Adeline G : Quel est pour vus un bon taux d’ouverture si on shoot notre base de donnée clients actifs?

Jonathan Loriaux : C’est évidemment très compliqué de donner des chiffres génériques sans savoir exactement de quel type de messages on parle, dans quel secteur, … Mais si généralement on dit que 20% d’ouverture est un seuil à dépasser, c’est plutôt une moyenne basse.

On peut en général dire qu’un taux d’ouverture est vraiment bon quand on se trouve autour de 30%. D’ailleurs, à ce niveau d’engagement, il y a rarement des problèmes de délivrabilité.

Vincent : ?Est-ce que les emoticones impactent la délivrabilité de son message ?

Simon Bressier :

Chloe Jacquinet : L’utilisation d’arrière plan email (pour notamment palier le dark mode sur iPhone) a t il un effet négatif sur la délivrabilité d’un email auprès de certains FAI ?

Jonathan Loriaux : Non. La contenu de vos emails n’a qu’un impact extrêmement faible sur la délivrabilité de vos emails. Cela ne devrait jamais être une question centrale ou quotidienne. Par contre, le contenu de vos emails doit générer de l’engagement. C’est ça qui compte vraiment.

N’hésitez pas à lire notre article sur le ratio texte image dans les emails.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livre Blanc Choix d'une solution eCRM / emailing

Savez-vous que nous mettons à votre disposition un livre blanc pour choisir une solution eCRM/emailing ?