Best of email marketing – septembre 2020

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

L’aperçu pour les développeurs d’AMP4email se terminera le 1er octobre sur Outlook.com. Boum.

La nouvelle est tombée le 06 septembre. Ah les p*tes. On s’était pourtant réjouis d’une possible “collaboration” entre Google et Microsoft, avec l’ annonce d’un support de la technologie développée par Google sur Outlook.com. Nous-mêmes, chez Badsender, on avait senti notre slip vibrer.

Mais non. L’AMP pour email sera bientôt désactivé sur Outlook.com. Et on invente rien, c’est Microsoft qui l’annonce et ! À la place, la version HTML standard de l’email sera affiché. L’avantage ? Rien à faire du côté des développeurs apparemment, la transition va se faire automatiquement. Ah bah c’est cool, merci Microsoft !!!! Roh la douche froide…

Google semble blasé, non ?

Microsoft encourage les développeurs à utiliser les “messages exploitables” à la place. Bien ! Que sont les messages exploitables ? Ce sont des messages qui utilisent Schema pour créer de l’interactivité dans le contenu des messages. Ainsi, vous pourrez mettre en place avec Schema des sondages, des rendez-vous, de la planification d’évènements directement dans un email… Ce que proposait l’AMP4email quoi… Vous la sentez la boule dans ma gorge ? Donc, on efface tout et on recommence à zéro : développez vos emails en HTML, en version texte, en AMP, en Schema… Je vous laisse là, je vais me pendre.

Microsoft a aussi annoncé quelques mises à jour sur sa version webmail sur mobile, mais je vais les snober et vous laisse voir ce que vous voulez en faire…


Nouvel outil pour les emailgeeks : emailpreview.io

Il est venu le temps des cathédraaaaAAAAAAAALEUUUH outils qui facilitent notre vie ! “L’enregistrement des emails est une douleur dans le cul”. C’est pas moi qui le dit, c’est Stéphanie Griffith ! Et Stéph, bah pour nous soulager (et ça peut faire du bien), elle nous a simplement créé de toute pièce un petit outil fabuleux qui permet d’obtenir un superbe screenshot de l’email, sans passer obligatoirement par des solutions comme Emailonacid ou Litmus. Quelques champs à renseigner (objet, date, destinataire, expéditeur, réponse à, lien de la page miroir) et hop, le tour est joué ! Bravo Stéphanie, et merci !

Et c’est peu de le dire.

Litmus : Maj du guide sur le Dark Mode, rapport sur l’emailing – édition de l’automne, fin du Litmus Live, certification, barbecue, Bar Mitzvah, réunion en 15…

Que de nouveautés chez Litmus sur le mois de Septembre, c’est juste de la dinguerie (et c’est pas seulement parce qu’ils mettent des cravates Dingo) ! Entre la fin du Litmus Live (édition toute particulière cette année, entièrement gratuite et 100% en live) avec des sessions tout à fait intéressantes sur le plan technique – mais ne vous contentez pas de la technique, il y a bien d’autres choses à y voir – de Wilbert Heinen (“Snip it before you ship it”), de Mark Robbins (“CSS art in email”), ou de Steven Sayo (“Overlays and absolute positioning in email”), la mise à jour du Guide sur le Dark Mode dans l’#emailmarketing, la parution automnale du rapport sur l’email, et l’obtention du certificat d’#emaildesigner pour votre serviteur, je ne savais plus où donner de la tête !

Du coup, dans cette pléthore d’informations et d’actualités toutes plus folles les unes que les autres, je vous laisse le choix de cliquer sur le bouton de votre choix, voir sur tous si vous êtes des fous-fous ! Par contre ne cherchez pas pour le barbeuc, la Bar Mitzvah ou la réunion en 15, c’est bullshit.

Litmus Live, avec un filtre sombre, pour ajouter du mystère, toi-même tu sais.

10 signes que vous êtes un #emailgeek et comment devenir un bon #emaildesigner

Être un geek pourrait avoir une connotation péjorative, mais il n’en est rien dans le domaine de l’email marketing, où être un #emailgeek est une fierté, une passion, que dis-je, une vocation ! Les #emailgeeks, c’est une communauté soudée, où tout le monde s’entraide, c’est collaboratif : pour résoudre des bugs de code, des problèmes de délivrabilité, donner des conseils ! La plus belle preuve de ce partage, c’est sans doute le slack consacré à ce sujet. Trendline a décidé de vous expliquer comment reconnaître un #emailgeek à travers 10 points forts : Vous lisez des articles sur les MAJs de Gmail, Outlook, Yahoo! Mail et consors ? Vous répondez à des emails commerciaux pour signaler des bugs d’affichage ? Un désabonnement au bout de 10 jours vous pose souci ? Bonne nouvelle, vous pourriez faire partie de notre communauté askip !

Moi perso, j’aurai ajouté qu’il faut aussi faire des jeux de mots pourris du style “<br> il fait froid…” ou “Mets la <table>, on mange en font-family ce soir”, mais ça, seuls les vrais savent.

Designmodo, de son côté, a décidé de s’attarder sur les #emaildesigners et de faire un petit récapitulatif des outils et ressources utiles à tout (futur) bon designer d’emailing qui se respecte ses morts ! En attendant notre Livre Blanc sur le #designemailing avec des témoignages et conseils d’#emaildesigners français réputés, ça peut toujours être intéressant 😉 !


Email Platform Status et 1 an de Can I email

Alors, comment dire… Heuu… C’est-à-dire qu’à un moment donné, il faudra l’arrêter, c’est obligé : Rémi Parmentier a développé un nouvel outil avec son équipe de l’agence Tilt Studio : Email Platform Status, c’est un site qui parcourt les 4927 (peut-être plus depuis) emails référencés sur Really Good Emails pour compter et classer l’utilisation des fonctionnalités HTML et CSS dans des emails. On découvre ainsi que plus de 96,59% des emails analysés utilisent au moins une fois ou plus la balise <tr>, quand seuls 96% utilisent au moins une fois ou plus la balise <table>… Alors après, comment utiliser la balise <tr> sans utiliser la balise <table>, on est en droit de se poser la question…

Capture d’écran du site Email Platform Status

À l’interrogation : à quoi ça sert ? Je répondrai ceci : connaître les tendances et lacunes des méthodes de développement des développeurs emailing. Ainsi, on peut constater que les balises <h1> ou <h2> sont appelées sur moins de 20% des emails analysés, ce qui laisse planer un doute sur la mise en place de l’accessibilité dans les emails développés…

Profitons-en pour fêter par la même occasion les 1 an de la parution de l’outil “Can I email“, développé par la même équipe. 🎶 “Héééééééé…. Encore une bougie d’soufflée, encore une année d’passée, encore une bougie d’souflée, ENCORE UNE ANNÉE D’PASSÉE,ÉÉÉ-HEY-HEY!! Nous te souhaitons un joyeux anniversaire !!!”🎵🎂

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Contactez l'auteur de l'article

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *