Pourquoi tester la délivrabilité de ses emails avant de tout envoyer ?

Depuis que je fais des formations sur la délivrabilité, il y a toujours une partie qui est rarement faite par mes ami(e)s marketeur(euse)s… Tester son e-mail avant de l’envoyer à ses abonné(e)s. Si certain(e)s n’ont pas clairement pas le temps de le faire, d’autres aimeraient le faire mais ne savent pas quoi tester… D’où cet article !

Pourquoi tester un e-mail ?

Avant de vous donner toutes les billes qui vous permettront de bien tester vos e-mails, il est important de comprendre pourquoi il faut le faire !

Voici quelques bonnes raisons :

  • Connaitre à un instant T son niveau de réputation sur les principaux FAI/Webmails présents dans sa base de données (identifier d’éventuels blocages ou mises en spam abusives).
  • S’assurer que son e-mail s’affiche correctement sur les différents devices (Mobile vs. Desktop) et les différentes applications (mobile vs. Webmail).
  • Améliorer ses pratiques marketing (connaitre le meilleur moment pour cibler vos abonnés, sélectionner le meilleur contenu pour vos abonnés, …).

L’objectif avant tout est de s’assurer qu’aucun élément bloquant (un blocage, une mise en spam, une cassure dans votre e-mail ou encore une pression marketing trop forte) vienne dégrader votre réputation ou détériorer vos performances.

Tester oui mais je teste quoi concrètement ?

Les quelques raisons données au-dessus vont déjà vous donner les pistes sur les éléments à tester mais concrètement il vous faudra tester tout ce que vous pouvez.

Voici une liste plutôt complète des éléments à checker :

La réputation de tous les domaines

Il vous faudra vous assurer qu’aucun domaine (expéditeur, de réponse, tracking, hébergement des images) présent dans votre e-mail ne soit listé sur une ou plusieurs listes noires, sur un ou plusieurs FAI.

La réputation des IPs

Il vous faudra ici vous assurer qu’aucune IP ne soit listée sur une ou plusieurs listes noires, sur un ou plusieurs FAI.

Les systèmes d’authentification

Il vous faudra vous assurer que vos systèmes d’authentification soient correctement paramétrés (je parle ici de SPF, DKIM et DMARC).

La validité des adresses expéditrices, de réponse, technique

Il faudra vous assurer que toutes les adresses utilisées existent bien (chaque adresse doit exister et être relevée) et ne renvoient pas de bounces.

Le spam score de votre e-mail

Il faudra ici tester le score de votre e-mail (via spam assassin ou un autre outil) afin de savoir si potentiellement votre e-mail présente un risque de livraison.

Le contenu de votre e-mail

Il vous faudra ici tester le contenu de votre message. Est-il pertinent ? Bien placé dans votre e-mail pour attirer un maximum de clics de la part de vos abonnés ?

L’objet de votre e-mail

Il vous faudra ici être sûr que votre objet est pertinent et qu’il poussera vos abonnés à ouvrir votre e-mail. Un test A/B pourra vous aider à tester vos objets.

Le rendu de votre e-mail

Il vous faudra ici vous assurer que votre e-mail s’affiche bien partout, que ce soit sur un mobile ou sur un desktop.

Le lien de désabonnement

Ici, il vous faudra tester le lien le plus important de votre e-mail, à savoir votre lien de désabonnement et donc s’assurer qu’il est bien présent et fonctionnel.

Le code HTML de votre e-mail

Il vous faudra ici vous s’assurer que votre code est conforme aux différents standards de l’e-mail afin que celui-ci s’affiche correctement ou que les filtres Anti-Spam ne le taguent pas comme du spam.

La pression marketing

Il vous faudra ici vous assurer que vous ne sur-sollicitez pas vos abonnés avec vos communications. Vous pouvez utiliser l’outil de votre routeur (si ce dernier en a développé un) pour gérer votre pression commerciale.

Le meilleur moment pour contacter vos abonnés

Il vous faudra ici analyser le comportement de vos abonnés afin de choisir le bon moment pour communiquer avec eux. Utilisez les dashboards mis à votre disposition par votre routeur pour vous aider à trouver le meilleur moment pour contacter vos abonnés).

Quel(s) outil(s) utiliser pour tout tester ?

Maintenant que vous avez une checklist à votre disposition, il vous faut savoir comment vérifier tous ces éléments. Certains pourront se faire grâce aux outils fournis par votre routeur professionnel, d’autres pourront être trouvés sur des sites spécialisés.

Voici un tour d’horizon de quelques outils qui pourront vous servir :

  • Mail-tester – https://www.mail-tester.com/ (gratuit) : Votre e-mail va être soumis à une batterie de test (spam score, vérification des systèmes d’authentification, …).
  • MxToolBox – https://mxtoolbox.com/ (gratuit) : Vous allez pouvoir avec cet outil vérifier toute votre configuration technique : listes noires, configuration IP, systèmes d’authentification, …
  • W3C – https://validator.w3.org/ (gratuit) : Outil utile pour valider le code HTML de votre e-mail.
  • 250Ok –  https://250ok.com/ (payant) : Outil complet de monitoring délivrabilité utilisé par Badsender, vous avez à disposition différents modules : un module pour monitorer votre réputation (listes noires, Microsoft, Signal-Spam, systèmes d’authentification), un module pour réaliser des tests de seedlist (FAI/Webmails, test du contenu du message, …), un module pour monitorer DMARC (et voir qui essaie d’usurper votre identité), un module pour tester l’affichage de votre e-mail (via Email On Acid), un module pour analyser votre audience (mieux connaitre les comportements des abonnés).

N’hésitez pas à nous consulter pour en savoir plus !

Conclusion

En conclusion, le but de cet article n’est pas de vous faire passer une journée complète à tester tous vos e-mails mais de vous donner toutes les billes qui vous permettront d’améliorer la performance de vos campagnes. Il serait bien dommage d’oublier par exemple de faire un test de seedlist au préalable sur une campagne stratégique et de s’apercevoir après l’envoi de la campagne que l’IP était bloquée chez Orange… ce serait pas de chance 😉

Besoin d’être accompagné sur ces sujets ? Découvrez les prestations de notre agence emailing et eCRM.

A propos de Sébastien Fischer

Sébastien est la principal intervenant autour des questions de délivrabilité dans l'équipe de Badsender. Il travail sur le sujet depuis plus de 10 ans, et a passé toute sa carrière chez des routeurs dont Emailvision, Adobe Campaign ou Cabestan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *