Rechercher
Fermer cette boîte de recherche.

Comment bien choisir le nom d’expéditeur de vos campagnes email ?

Restez informé.e via les newsletters de Badsender

Chaque mois, nous publions une newsletter sur l’email marketing et une infolettre sur la sobriété et le marketing. Pour avoir plus de détails sur le contenu et le rythme de nos communications, rendez-vous ici.

Votre adresse email servira uniquement à vous envoyer nos newsletters et nos invitations. JAMAIS ô grand jamais, nous ne la communiquerons à un tiers. Vous pourrez vous désabonner à tout moment en un seul clic.

L’identification de l’expéditeur de vos emails est un élément essentiel pour établir une relation de confiance avec vos destinataires. Malheureusement de trop nombreuses entreprises et organisations négligent cet aspect de leur communication. Certains jouent même avec le feu et risquent de graves problèmes de délivrabilité. Alors, prenez soin de votre nom d’expéditeur !

Pourquoi choisir un bon nom d’expéditeur est important pour votre newsletter ?

Il est commun de penser que c’est principalement l’objet d’un email qui déclenche l’ouverture. Mais l’élément le plus important est en fait le nom d’expéditeur. Avant de prendre la décision d’ouvrir un message, le destinataire évalue systématiquement la confiance qu’il a envers l’expéditeur de l’email.

from-expediteur

Voici pourquoi vous devriez particulièrement soigner le choix de votre nom d’expéditeur :

  • Confiance et reconnaissance : Un bon nom d’expéditeur inspire confiance et permet aux destinataires de reconnaitre rapidement l’expéditeur.
  • Taux d’ouverture accru : Un nom d’expéditeur fiable motive les destinataires à ouvrir l’email, augmentant ainsi le taux d’ouverture des campagnes.
  • Image de marque : L’utilisation du nom de marque renforce l’image de votre entreprise et assure une communication cohérente.
  • Prévention du spam : Un nom d’expéditeur clair et connu réduit les risques d’être marqué comme spam par les destinataires.
  • Relation de confiance : Un expéditeur bien identifié favorise la construction de relations durables avec vos clients et prospects.

Quelles sont les pratiques les plus courantes dans le choix d’un nom d’expéditeur ?

Il existe de nombreuses pratiques liées au choix de l’expéditeur d’un email. D’ailleurs, au sein d’une entreprise ou d’une organisation, certaines pratiques peuvent avoir cours en simultané. Ce qui n’est pas nécessairement un problème si leur utilisation est pertinente. Nous nous limitons évidemment aux pratiques liées à l’envoi d’email en masse. Pour les emails réellement personnels, l’utilisation du Prénom Nom est forcément indiquée.

Voici quelques unes des pratiques les plus communes :

  1. Nom de marque ou d’organisation : L’idéal est que l’expéditeur soit toujours clairement identifié en utilisant le nom de la marque ou de l’organisation qui envoie l’email.
  2. Envoi pour des tiers : Dans certains cas, une entreprise envoie des messages pour des tiers. C’est le cas par exemple dans le cas de l’affiliation. Une entreprise d’affiliation fera lors le relais de messages pour d’autres entreprises. Nous nous retrouvons alors avec des noms d’expéditeur du type : “Coca-Cola envoyé par Xxxxx » ou “Xxxxx pour Coca-Cola”
  3. Un prénom et un nom de marque : C’est une pratique qui était courante il y a quelques années, qui a diminué, mais qui est toujours bien présente. La marque essaie de se personnifier. Nous retrouverons alors quelque chose qui ressemble à “John de Coca-Cola”.
  4. La marque et un élément tiers : Il est parfois nécessaire d’ajouter un élément d’information sur le type d’email qui a été envoyé. Et cette info peut se retrouver dans le nom d’expéditeur si elle n’est pas trop longue. Ce sera le cas par exemple pour distinguer certains types de newsletters, des emails transactionnels, … Ce sera par exemple des emails avec un nom d’expéditeur de type : “Coca-Cola Daily News”.
  5. Un prénom et un nom, mais pas de marque : Cela arrive énormément dans le monde de la prospection B2B. Des emails qui ressemblent à des emails personnels, mais qui sont envoyés en masse. Dans ce cas, les noms d’expéditeurs reprennent souvent le prénom et le nom du directeur de compte. Dans le cas d’une newsletter ou d’un email commercial B2C, c’est très rare.

Recommandations pour le choix d’un nom d’expéditeur ?

Il est crucial de se rappeler que les internautes prennent très peu de temps pour décider s’ils ouvrent ou non un email commercial. Ainsi, en adoptant une identification claire de l’expéditeur, en privilégiant le nom de l’organisation et en évitant les pratiques douteuses, il est possible d’améliorer les chances de succès de la campagne d’emailing.

Il est aussi indispensable de vous démarquer des pratiques des mauvais acteurs de l’email marketing et des spammeurs.

Voici les principales bonnes pratiques pour choisir votre nom d’expéditeur :

  1. Identification claire : Le nom d’expéditeur doit identifier clairement l’expéditeur lui-même, évitant ainsi toute confusion.
  2. Limiter la taille du nom d’expéditeur : La taille du nom d’expéditeur doit être adaptée pour le confort de lecture. Il est important d’avoir en tête que le nombre de caractère est presque toujours limité dans les clients email. Il est préférable d’opter pour une approche simple et concise compte tenu des limitations de caractères.
  3. Mettre les éléments importants au début : Pour la même raison que le point précédent. La taille est limitée, donc placez les éléments importants au début.
  4. Utilisation des majuscules et minuscules : Il est recommandé de respecter la charte graphique de la marque en matière d’utilisation des majuscules et des minuscules. Cependant, il est préférable d’éviter les manipulations de caractères visant à se démarquer dans la liste des emails reçus.
  5. Jouer la transparence : La transparence quant à l’identité de l’expéditeur est une règle primordiale pour la délivrabilité email et doit être appliquée en tout temps. Il est important de se démarquer des pratiques de spammeurs en jouant ouvertement le jeu de la confiance. C’est pourquoi le nom de l’expéditeur (le détenteur des données) doit toujours figurer en premier.
  6. Éviter les alias trompeurs : L’utilisation d’alias du champ From pour véhiculer des informations non liées à l’identité de l’expéditeur est à proscrire, car cela rend difficile l’identification claire de l’expéditeur et peut nuire à la confiance.

En suivant ces pratiques recommandées, les professionnels de l’email marketing pourront améliorer l’efficacité de leurs campagnes et établir des relations de confiance durables avec leurs destinataires.

Partagez
L’auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *