Badsender publie un livre blanc pour vous accompagner dans votre déploiement DMARC !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Peut-être que vous n’aurez pas envie de l’emmener à la plage sur les pistes de ski, pourtant, il est coloré, gracieux, pétillant et aérien à la fois. Voici, après plusieurs mois de gestation, le tout dernier livre blanc de Badsender !

Oui, désolé, quand on sait que DMARC veut dire “Domain-based Message Authentication, Reporting and Conformance” (à vos souhaits), il faut commencer en douceur afin de ne pas effrayer tout le monde !

D’ailleurs notre volonté était de créer un document qui puisse à la fois être utile pour des techniciens (en entreprise, DMARC est souvent du ressort du département en charge de la sécurité informatique), mais aussi par des lecteurs travaillant dans des départements marketing. Vous nous direz si c’est réussi.

Un aperçu de notre livre blanc (vu du ciel)

Le pitch du livre blanc !

Nous avons réalisé une étude sur le déploiement de DMARC chez les entreprises du CAC40 et une autre sur le TOP 100 des sites E-commerce français (étude encore inédite) et nous avons constaté que de nombreuses entreprises n’avaient toujours pas déployé DMARC sur leur domaine principal… et que seulement une minorité sécurise correctement ses flux emails.

Il ne faut pas oublier que le canal email reste la principale source de spam et d’usurpation d’identité dans le monde. Le protocole SMTP (Simple Mail Transfer Protocol – protocole par lequel transite vos emails), conçu au début des années 80, soit 9 ans avant le web, n’a pas été élaboré avec des normes de sécurité forte. Il est facile pour une personne mal intentionnée de se faire passer pour celui qu’il n’est pas.

Avec ce livre blanc, nous tentons de vous apporter un éclairage sur l’intérêt de DMARC (mais aussi sur ses limites) et de vous guider dans les différentes étapes de son déploiement, du monitoring DMARC jusqu’à la mise en place d’une politique de sécurité en mode “reject”.

Photo par lucas Favre sur Unsplash

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Contactez l'auteur de l'article

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *