Validity lance Everest, fusion des plateformes de Return Path, 250ok et BriteVerify

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

On ne chôme pas chez Validity ! Le 18 août, l’entreprise spécialisée dans la qualité de la donnée et la délivrabilité email a annoncé Everest, qui est le résultat de la fusion des solutions de Return Path, 250ok et BriteVerify. Une sorte de meta-plateforme autour des questions de délivrabilité !

Qui est Validity ?

Validity, c’est cette société qui a en un peu plus de 2 ans racheté un nombre important d’entreprises dans le monde de la qualité des données et de la délivrabilité. Parmi les prises les plus importantes, on peut citer :

Validity se présente comme “the most trusted name in customer data quality”, que l’on pourrait traduire en français par “le nom le plus fiable en matière de qualité des données clients”.

Everest, email success platform

Dans son communiqué de presse, Validity présente Everest comme suite : “Validity a construit Everest pour donner aux spécialistes du marketing tout ce dont ils ont besoin pour assurer le succès des emails. Everest est une plate-forme complète d’analyse des emails alimentée par les flux de données exclusifs de Validity, le plus grand réseau de données du secteur avec une intégration et un support généralisés au sein de l’écosystème de messagerie.”

En deux mots, Validity a intégré une partie des fonctionnalités de 250ok, de Return Path et de BriteVerify au sein d’une seule plateforme.

Alors que certaines fonctionnalités de ces 3 acteurs étaient redondantes et d’autres complémentaires, il était évident qu’une intégration/fusion allait avoir lieu. On peut souligner la rapidité de cette annonce, alors que le rachet de 250ok n’a eu lieu qu’un peu plus de six mois avant l’annoncer d’Everest.

Dans la pratique, ça donne quoi ?

Afin d’organiser la multitude d’outils présents dans les 3 solutions d’origine, Validity a décidé de les classer en 3 catégories. Celles-ci représentent les 3 phases de conception d’une campagne email : La préparation de la campagne avant l’envoi, l’analyse de l’envoi de la campagne, l’analyse de résultats lorsque la campagne est terminée.

En plus de ces 3 parties, un centre de configuration des alertes est présent, ainsi que la possibilité de créer des dashboards sur mesure.

Centre de configuration des alertes de Everest

Les habitués de 250ok ne se sentiront pas perdu, l’interface reprend beaucoup de concept de ce dernier.

Voici dans le détail les différentes fonctionnalités d’Everest :

Pre-send : Pour bien préparer l’envoi des vos emails

  • Validation de liste : Analyse des adresses email d’une base de données.
  • Design et Contenu : Test de rendu d’emails sur différentes plateformes, validation des images et des liens, … la fonctionnalité vient clairement de 250ok.
  • Veille concurrentielle : Cette fonctionnalité vient de Return Path et permet de suivre les pratiques email d’autres marques.

In-Flight : Optimiser la délivrabilité de vos emails

  • Placement en boîte de réception : Nous sommes ici dans ce pourquoi Return Path et 250ok étaient bien connus, l’usage de seedlists afin de vérifier où vos messages arrivent (boîte de réception, spam, …) dans les différentes messageries.
  • Certification : Service incontournable de Return Path (dans certains cas) permettant, après certification de vos pratiques, d’assouplir les règles de filtrage de certaines messageries.
  • Optimisation du moment d’ouverture (VTO) : Fonctionnalité récemment annoncée permettant d’optimiser l’heure de livraison au moment où les utilisateurs sont connectés (uniquement pour les destinataires Yahoo et AOL pour l’instant)
Module de certification d’Everest

Monitoring : Analyser les performances de vos envois

  • Réputation : Nous sommes ici aussi au cœur des fonctionnalités proposées en leurs temps par 250ok et Return Path, On retrouve le meilleur des deux plateformes avec :
    • Du monitoring des listes noires
    • Du monitoring des spamtraps
    • Les célèbres SenderScore de Return Path
    • L’analyse des données de SNDS (Microsoft)
    • L’analyse des données de Google Postmaster Tools
    • L’analyse des données de SignalSpam
  • Engagement : Il semble que ce soit le module d’analyse de 250ok qui ait été retenu pour l’analyse de l’engagement. Ce module vous permet de retrouver toutes les données vous permettant d’analyser les performances marketing et délivrabilité de vos envois en utilisant les données générées par votre solution de gestion de campagnes.
  • Infrastructure : Encore une fois, c’est le module de monitoring DMARC de 250ok qui a été retenu (Return Path ayant revendu son activité DMARC il y a quelques années).
Module réputation d’Everest

Que retenir d’Everest ?

Everest est clairement un projet ambitieux (comme l’est Validity). Nous nous retrouvons avec un “one-stop-shopping” dans toutes les fonctionnalités annexes à l’email marketing et qui ne relèvent pas directement de la solution de gestion de campagne. Le marché du monitoring délivrabilité se retrouve maintenant entre les mains d’une poignée d’acteurs après le rachat de eDataSource par Sparkpost fin 2019.

On peut se demander si d’autres rachats/consolidations ne verront pas le jour d’ici quelques temps. On peut par exemple penser à des acteurs comme Litmus ou Email On Acid.

Pour en revenir à la plateforme, le travail d’intégration a l’air énorme et semble ne pas se faire au détriment de l’ergonomie comme on a pu le voir à d’autres occasions. Reste maintenant à voir ce que cela va donner en terme d’offre. De nombreux clients de Return Path sur la certification étant aussi clients de 250ok pour le monitoring, ils sont probablement impatients d’en savoir plus.

Disclaimer (et plus si affinité) !

Comme vous le savez peut-être, Badsender est partenaire de 250ok depuis plusieurs années. Si vous désirez en savoir plus sur nos offre de monitoring délivrabilité, n’hésitez pas à nous contacter ou à visiter la page dédiée sur la partie agence de notre site.

Les captures d’écran d’Everest ainsi que sont logo sont la propriété de Validity.
Photo de cover par Christopher Burns sur Unsplash

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Contactez l'auteur de l'article

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter