#ZeroCarbonEmail : Première réunion d’un groupe de travail, un Wiki et besoin d’un logo !

Ce jeudi 4 juillet, nous avons donc fait la 1ère réunion du groupe de travail intitulé “spécifications techniques pour les rapports de campagnes” (oui, je sais, c’est pas très sexy dit comme ça !).

Si vous avez suivi le précédent épisode, nous avions défini 4 thématiques prioritaires pour l’initiative #ZeroCarbonEmail, dont une était intitulée “Concevoir des spécifications permettant d’ajouter des informations sur les dépenses de CO2 dans les rapports de campagnes” (là, ça semble mieux formulé vous ne trouvez pas ?).

Du coup, après quelques discussions sur Slack, avec les personnes intéressées par cette thématique, nous avons organisé une première réunion virtuelle (mais bel et bien vocale) afin de structurer cette belle idée. Voici le résultat (provisoire) de ce débat. Merci aux 9 participants, il y avait principalement des agences et des solutions de routage dans la salle.

Note : Même si on y donne pas mal d’énergie, l’initiative ZeroCarbonEmail est ouverte à tous. Badsender ne compte aucunement tirer la couverture et diriger les travaux. Plus on sera nombreux et d’univers variés (agence, routeurs, annonceurs, …) plus nous aurenons un impact important !

Que mettre comme rapports “CO2” dans nos outils d’email marketing ?

Pour mener cette discussion, nous avons travaillé sur un petit mindmap dont voici la capture d’écran :

Avant de plonger dedans, un petit rappel de nos objectifs. Créer ces rapports ou ces tableaux de bord a pour objectif de souligner l’impact carbone des campagnes marketing, et dans le cas qui nous occupe, email marketing. L’idée est de faire prendre conscience aux gestionnaires de campagnes et aux utilisateurs de ces solutions qu’ils ont un impact sur les émissions de CO2 de leurs campagnes.

Les différents types de rapports

Après quelques tergiversations dans les discussions, nous avons défini (mais ça peut encore évoluer), trois grands types de rapports :

  • Impact de la campagne : Il s’agit, au niveau de la campagne, de mesurer l’impact carbone de celle-ci. Point intéressant qui a été soulevé, c’est de proposer ces indicateurs non seulement dans les rapports, mais aussi au moment de la conception du message afin d’influencer le gestionnaire de campagne lors du processus créatif, lors du comptage des données, … pour qu’il fasse des choix vertueux.
  • Impact du fonctionnement de la plateforme marketing (oui, j’ai un peu transformé l’intitulé) : Plus sur un mode tableau de bord, c’est l’impact global de la solution, que ce soit au niveau de l’hébergement des données ou du fonctionnement de la plateforme marketing.
  • Tableau de bord global : Dont l’idée est d’avoir une vue d’ensemble sur l’évolution de l’impact environnemental des campagnes, de montrer des tendances, …

Dans le détail, nos idées

Attention, nous n’avons pour l’instant proposé aucune formule de calcul, aucune méthodo, … nous avons juste tenté de rassembler des idées sur les différents indicateurs qui pourraient être pertinents.

Impact de la campagne

  • Score sur le message : Clairement, c’est le score sur lequel il y a le plus d’enthousiasme ! L’idée est de concevoir un outil ressemblant au principe de SpamAssassin, avec une notation sur divers critères rapportant ou non des points. Ces critères (non exhaustif) seraient basés sur le code, le design du message, le poids des images, …
  • Bilan carbone post envoi de la campagne : Ce score a pour but d’indiquer, après envoi, quel sera le poids environnemental de l’email réceptionné par les FAI et webmails. Ici, c’est le ciblage qui est éventuellement la variable d’ajustement. La question de cibler des inactifs ou non et de mieux segmenter est donc primordiale.
  • Bilan carbone généré par l’envoi lui-même : Pour envoyer une campagne, les serveurs de la solution marketing doivent tourner, assembler du code, générer des signatures DKIM, piocher dans la base de données, ouvrir des connexions avec les serveurs SMTP de destination, recueillir des informations comportementales (ouvertures, clics, …), … Cette partie du bilan est intimement liée aux pratiques de la solution… et de nouveau largement au ciblage.
  • Potentiel d’économie : Ce n’est pas vraiment un score, mais on pourrait imaginer une mécanique permettant de conseiller automatiquement le gestionnaire de campagne afin que celle-ci soit la plus respectueuse possible. A préciser.

Impact du fonctionnement de la plateforme marketing

  • Hébergement des données : Ici, on se trouve en présence d’un indicateur non lié directement à une campagne, mais plutôt à l’hébergement de la donnée au sens large : points de contact, données de personnalisation, historiques d’achats, catalogue produit, données nécessaires au fonctionnement de la plateforme marketing, …
  • Fonctionnement de la plateforme : Ici, on se trouve en présence d’un indicateur lié à la puissance de calcul hors campagne : synchros, API, … (ce n’est pas trop mon expertise et on n’a pas trop creusé, on verra plus tard). Mais on pourrait aussi avoir une vision sur le bilan carbone global de l’entreprise qui gère la solution marketing.

Tableau de bord global

  • Positionnement par rapport aux autres utilisateurs de la plateforme : Est-ce que mes dépenses carbone sont dans la moyenne/médiane ? Est-ce que je suis dans les meilleurs ou dans les moins bons ? L’idée est d’aider le marketeur à positionner ses pratiques par rapport aux autres utilisateurs de sa plateforme marketing.
  • Dépenses carbone mensuelles (+variations) : Est-ce qu’il y a une variation mensuelle ? Est-ce que je m’améliore au fil du temps ou est-ce qu’au contraire ma situation se dégrade ?
  • Carbone économisé en fonction des initiatives de la solution marketing : Si le marketeur a son rôle à jouer, si l’efficacité écologique des data centers d’Orange ou de Google ne sont pas entre nos mains, les pratiques des solutions marketing peuvent aussi jouer un grand rôle (data center fonctionnant à l’énergie verte, isolation des bâtiments, politique de télétravail, …). Tout le monde ayant sa part de responsabilité, il est bon de jouer sur tous les tableaux aussi au niveau des chiffres.

Prochaines étapes

La prochaine étape est d’avancer sur certains de ces indicateurs. Il est probable que le “Score sur le message” soit le candidat idéal pour avoir un premier outil utilisable, réplicable et qui ne soit pas trop dépendant des autres groupes de travail (coucou le groupe de travail sur une étude fiable concernant les dépenses Carbone de l’email).

Il reste des inconnues de taille, que l’on laissera à d’autres (pour certaines)

Comme dit ci-dessus, on manque de chiffres fiables sur le nombre de grammes de carbone qui sont dépensés par nos petits emails, dans le désordre, pour arriver à avoir nos tableaux de bord, on pourrait avoir besoin de :

  • Bilan carbone d’un email hébergé chez les FAI/Webmails après son envoi
  • Bilan carbone d’un email envoyé par une solution marketing (puissance nécessaire à l’envoi)
  • Bilan carbone de l’hébergement des données dans la plateforme marketing (profils de clients/prospect, données comportementales, …
  • Bilan carbone de … je sais pas quoi encore dont on pourrait avoir besoin !

Un autre point à élucider, c’est de savoir si on joue la carte du gramme de carbone dans les différents indicateurs ou si on trouve un indicateur chiffré qui ne soit pas directement lié au carbone ou si on prend un “truc” de la vie de tous les jours comme de heures d’ampoules allumées, de km parcourus en voiture, …

On a publié un wiki pour documenter nos travaux

… bon, en vrai, à la publication de cet article, il est tout vide notre wiki. Sinon, il est par ici : https://zerocarbon.email/wiki/

On compte sur vous pour nous aider à le remplir !

On a besoin d’un logo

Pas besoin de trop vous ennuyer, mais un logo avec les mots ZeroCarbonEmail, ce serait cool. S’il y en a plusieurs, on organisera un vote. N’hésitez pas à nous rejoindre sur Slack et à nous faire vos propositions !

Rejoignez-nous dans notre espace de discussion sur Slack

Pour demander à rejoindre le Slack #zerocarbonemail, n’hésitez pas à remplir le formulaire ci-dessous, et nous vous ajouterons (vous ne recevrez aucun email de Badsender en vous inscrivant, on n’a même pas mis de case d’optin). Si le formulaire ne s’affiche pas, désactivez votre Adblocker 😉

Related Articles

Responses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *