Litmus state of Email Report 2019 : Pour faire le point sur la situation de l’emailing !

Cette année, Litmus avait quelques jours d’avance sur POTUS pour la présentation de son State of the union Email Report. Comme chaque année maintenant, Litmus présente son bilan de l’année écoulée dans un long (56 pages tout de même) document. Au menu, les parts de marché des clients email, les plateformes émergentes, les mises à jours remarquables, sécurité et vie privée et les challenges auxquels vous devriez vous attendre en 2019.

Évidemment, ce document est une vision “Litmus”, c’est à dire centrée sur le message et ses conditions d’affichage. Mais de plus en plus, Litmus tente de s’intéresser aux processus de production de l’email marketing, ce qui élargit un peu le prisme de ce rapport.

Voici quelques infos qu’il nous semblait intéressant d’extraire de ce rapport !

Le plus important : Les parts de marché des clients email, 2017 vs 2018 !

Premier constat, le trio de tête ne bouge pas beaucoup. On peut tout de même noter que l’iPhone et Gmail (et donc Android dans une certaine mesure à travers Gmail) continuent à renforcer leurs positions.

Fait notable ensuite, Outlook reprends des couleurs ! Microsoft fait beaucoup d’efforts à destination des professionnels avec sa plateforme Office365, il semble que cela paye.

Autre remontée fracassante, Yahoo! qui triple son score. Une remontée probablement due à la fusion des infrastructures avec AOL (les deux webmails étant la propriété d’Oath).

Ces chiffres sont évidemment des chiffres globaux de Litmus, et ne reflètent pas autre chose que les données des clients de Litmus. C’est néanmoins des tendances intéressantes à suivre dans la mesure où nous n’avons pas de chiffres similaires pour la France.

Du côté de la répartition des types d’environnements, les ouvertures d’email se font toujours majoritairement sur mobile selon Litmus, avec une légère baisse de 4 points sur un an. Baisse du mobile qui se fait principalement au profit des ouvertures d’email sur webmail. Mais attention, il y a dans les webmails une part importante d’ouvertures mobiles. C’est le cas de Gmail, et depuis cette année de Yahoo!, en effet, ces deux acteurs mettent les images en cache avant de les afficher au destinataires. Cette pratique brouille les systèmes de trackings qui ne sont ainsi plus capables de déterminer avec précision l’environnement d’affichage.

De nouveaux clients email

Quelques nouveautés majeures ont vu le jour en ce qui concerne les nouveaux clients email :

  • Outlook 2019 : Pas de surprises majeures avec cette nouvelle version (ce qui est déjà pas mal), mais quelques améliorations, à savoir, amélioration de l’accessibilité (text-to-speech), prise en charge du format SVG, Times New Roman n’est plus la police par défaut et les polices de remplacement en css fonctionnent maintenant correctement.
  • Nouveaux iPhones : Nouvelles résolutions d’écran qui demandent quelques changements dans les points de rupture, le support des vidéos en HTML5… toujours avec un micro bug (qui réclame un micro-hack).
  • Apple Mail sur MacOS Mojave : Apple Mail se voit maintenant muni d’un “mode nuit” (ou dark mode) qui modifie les couleurs de vos emails lorsqu’il est activé. Il faut tester afin de vérifier l’impact.
  • Gmail Go : Nouvelle version allégée de Gmail à destination des marchés émergents, RAS niveau intégration pour le moment.
  • Amazon Alexa : Depuis décembre, Alexa peut lire vos emails, avec certaines limitations, mais une importance accrue de la sémantique et des grands principes d’accessibilité (voir l’un des derniers articles de Thomas sur le sujet)

Mises à jour des clients email en 2018

  • Mises à jour de Gmail :
    • Support d’AMP (Accelerated Mobile Page Project), permettant une grande interactivité, mais difficile à mettre en place (les routeurs ont du travail pour intégrer cette nouvelle possibilité) et un support limité à Gmail.
    • Nouvelle interface avec suggestions de réponses, suggestions de désinscription, modification dans les emojis, prise en charge des polices Roboto et Google Sans …
    • Changements majeurs dans la boîte promo avec des fonctionnalités “intelligentes”, affichage de l’expiration des promos, des incentives, images mises en avant, …
  • Mise à jour de Yahoo! :
    • Mise en cache des images, ce qui a un impact sur le tracking (géoloc et nombre d’ouvertures par exemple)
    • Mise en avant du list-unsubscribe
  • Mise à jour d’Outlook :
    • Ajout d’icônes vérifiées pour les expéditeurs
    • Centralisation des désinscriptions aux newsletters
    • Mise en avant des détails des offres dans les emails promotionnels
  • Mise à jour d’Outlook.com :
    • Début de support des médias queries
    • Prise en charge de l’accessibilité

Retrouvez la version complète du rapport

C’est bien les résumés, mais la version complète est encore mieux ! Pour la télécharger, c’est par ici !

Besoin de benchmarker vos campagnes emailing ?

Retrouvez notre article sur les meilleures sources d’informations afin de comparer vos pratiques avec vos concurrents, et n’hésitez pas à faire appel à nos services de conseil emailing si vous désirez concevoir votre propre benchmark interne.

Related Articles

Responses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

On a déjà beaucoup d’inscrits à notre newsletter… Et peut-être que vous serez le prochain ? L’occasion de se tenir informé sur toute l’actualité de l’email marketing !

Inscrivez-vous maintenant !