Du « coaching stratégique », ça fait pas un peu pompeux ça ??

Chez Badsender, on accompagne nos clients au quotidien. On appelle ça du « coaching stratégique», pas parce que c’est à la mode mais parce que c’est vraiment ce qu’on fait !

On est un peu le prolongement de l’équipe sur place, on est le regard extérieur qui va permettre de relever la tête du guidon.

De notre expertise emailing et eCRM, on vous transmet toute notre connaissance en vous donnant un cadre, une façon de faire et en vous partageant notre point de vue sur le rythme de vos envois, les stats de vos campagnes, vos ciblages, l’évolution du volume de votre base de contacts…

Mais concrètement, ça se passe comment ?? Pour commencer, résumons avec un petit graph … les explications viennent ensuite !

1. Le planning d’envoi : les emailings réguliers qui vont animer votre base de contacts

On va définir ensemble le planning d’envoi de vos campagnes sur les prochaines semaines (idéalement sur les 3 – 6 prochains mois).

D’abord, on va lister les évènements phares propres à votre entreprise : lancement produit, ouverture de magasin, les 30 ans de votre société…

Ensuite, quels sont les évènements propres au calendrier commun qui intéressent également votre entreprise : les soldes, la saint-valentin, la fête des mères…

Et enfin, quelles sont les « journées de » qui sont susceptibles de promouvoir votre business ? Les « journées mondiales de » sont toutes listées ici. Il y a même un site spécial « journée mondiale ». Il y en a 504 répertoriés ! Vous allez forcément en trouver quelques-unes qui peuvent avoir du sens avec votre activité. Il y a une journée pour absolument TOUT : la journée du tourisme, journée mondiale des parents, journée mondiale de la pâte, journée mondiale de la santé du pied, la journée de la bière, … si si ça existe ! d’ailleurs c’est le 3 août.

Ce type de calendrier s’appelle un marronnier marketing, il y en a plusieurs sur le marché qui sont téléchargeables, je vous mets quelques liens ici :

Les « journées de » sont assez efficaces quand on veut casser un peu la monotonie des contenus ! Elles apportent de l’originalité et permettent de donner du rythme aux envois.

Par exemple, les soldes durent en général 6 semaines. On peut vite se retrouver avec un email Soldes par semaine qui se répète. Alors que si on s’inspire des « journées de », on peut rythmer le contenu avec un email sur l’ouverture des soldes, un email journée du câlin, un email chandeleur, un email Saint Valentin, etc… ça permet de dynamiser le contenu.

En même temps que le planning d’envoi on définit un planning de test. En emailng, on peut (on doit !) tout tester : la personnalisation ou pas dans l’objet, le tutoiement vs le vouvoiement, l’impératif ou le présent de l’indicatif, les heures d’envois, les jours d’envois, le mot Soldes ou pas, l’émoticône ou pas, le gif animé ou pas, la hiérarchisation des blocs d’un email…

Donc dans un même doc Excel, on arrive à un planning comme ceci :

2 – Le point projet hebdo’

Chaque semaine, on se fait un bilan des dernières campagnes envoyées. On regarde surtout les stats des dernières campagnes envoyées :

  • Taux de délivrabilité
  • Taux d’ouverture unique
  • Taux de clics unique au global vs clics satisfaits
  • Taux de désabonnement
  • Taux d’insatisfaction : C’est LE taux que j’adore ! Ça permet de voir si votre campagne a été apprécié ou non par vos destinataires. C’est le nombre de désabonnés sur le nombre de clics au global de votre campagne. Mais si vous voulez en savoir plus sur ce taux magique, allez voir par ici, un super article spécialement conçu sur ce taux ! (C’est dire s’il est magique !)

On tire les conclusions sur les tests effectués. On ajuste le ciblage si besoin pour les prochaines fois. Bref, on debriefe et on réajuste !

3 – Les triggers et scénarios « de fond »

Pour tout ce qui est emails « de fond » c’est-à-dire les triggers ou scénarios qui ne sont pas amener à bouger dans les 6-12 prochains mois, on en discute en parallèle du planning d’envoi.

Sur base du cycle de vie client (qu’on aura travaillé en amont ou pas dans un atelier eCRM par exemple), on définit ensemble les éléments déclencheurs, le nombre d’emails et la rythmique, les cibles et les contenus.

Dans un premier temps, on valide la mécanique globale. C’est-à-dire, un joli schéma comme ceci :

Puis, on valide des wireframes de ce style là :

 

Et ensuite, l’équipe Production de Badsender peut prendre le relais sur le design, l’intégration  et la mise en place des emails dans l’outil de gestion de campagnes.

Bien sûr, une fois la mise en place effectuée, on monitore une ou plusieurs fois par semaine les statistiques pour s’assurer que le scénario ou le trigger tourne bien !

4 – Le bilan trimestriel pour mesurer les perf’

Tous les trois mois, on organise un réunion de 2h. L’occasion de prendre un peu plus de hauteur et de se rendre compte de l’évolution dans le temps, d’un trimestre à l’autre, de la stratégie adoptée en amont.

Ca fait l’objet d’un power point avec beaucoup de chiffres ! Est ce que les taux d’ouvertures et de clics satisfaits continuent d’évoluer ? Est-ce que les taux de désabonnements et d’insatisfaction continuent de baisser ? Est-ce que le nombre de contacts opt-in évoluent à un bon rythme ? quels sont les résultats des tests ?  Est-ce que les objectifs définis le trimestre précédent sont remplis ? Quels ajustements doivent être faits ? Quelles sont les autres pistes d’optimisation pour aller encore plus loin ?

INDISPENSABLE !

Vous avez envie d’être coaché ?

[button color=”orange” size=”medium” link=”https://agence.badsender.com/conseil/coaching/” icon=”” target=”false”]Découvrez notre coaching stratégique[/button]

Related Articles

Responses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

On a déjà beaucoup d’inscrits à notre newsletter… Et peut-être que vous serez le prochain ? L’occasion de se tenir informé sur toute l’actualité de l’email marketing !

Inscrivez-vous maintenant !