Pourquoi Badsender (n’)a (pas vraiment) quitté Paris en 2018 ? #teletravail #remotework #insidebadsender

Mais où Badsender est-il installé ? Question compliquée depuis le début de notre existence, nous sommes furtifs… mais on ne s’en cache pas 😉 Du coup, on a décidé de vous raconter un peu de notre vie interne et de vous expliquer un ajustement important dans notre structure/identité/fonctionnement… nous avons quitté Paris… sans jamais vraiment y avoir été.

En 2015, lorsque j’ai décidé de quitter Bruxelles pour aller vivre dans le sud de la France, se sont posé de nombreuses questions administratives. A l’époque, je sortais de 2 années comme indépendant, et nous venions de créer avec Grégory une SPRL (la SARL, mais à la sauce belge, et en Belgique, on s’y connait en sauces), la plupart de nos clients étaient déjà situés en France (en fait ils l’ont toujours été) et bouger à Carlipa n’avait pas pour but de rendre les trajets vers Paris plus aisés (coucou le train de nuit). Pour nous simplifier la vie, nous avons donc décidé d’établir une filiale de Badsender en France, en établissant son siège social à Paris. Cela permettait de préparer le terrain du déménagement depuis Bruxelles, d’avoir une adresse rassurante pour nos clients et prospects (nous avions déjà perdu des contrats parce que basés à Bruxelles et pas en France), d’avoir un point de chute (nous nous étions installés à feu la Mutinerie Coworking)… et de se la péter grave avec une adresse parisienne, à nous la grande vie !

Le temps à coulé sous les ponts (à moins que ce soit de l’eau, va savoir), l’équipe s’est agrandie, Marion et Olivier deviennent associés en 2016, Lenka fait son entrée pour nous donner un coup de main administratif, Seb nous donne un coup de main sur la délivrabilité, Fab et Thomas deviennent salariés en 2017, Marion bis, Anaïs et Justine viennent nous aider en 2018… et rapidement, on se retrouve 11 collaborateurs… sans qu’aucun d’entre eux n’ait besoin d’aller au siège social français de Badsender… vu que tout le monde est en télétravail…

(Psssst, dans les 5 près de Carlipa, ça ne veut pas dire qu’on se voit plus d’une fois par semaine, ni même qu’on se trouve à moins de 20 minutes en voiture les uns des autres)

Pour l’anecdote, il y a environ 2 ans, nous avions lancé une offre d’emploi, et j’avais convenu d’un rendez-vous avec un candidat potentiel. Pour moi, il était évident que nous allions discuter au téléphone… jusqu’à ce qu’il m’appelle en me disant qu’il était devant la porte… de la Mutinerie… à Paris, mais qu’il ne comprenait pas où j’étais. De fait, j’étais à environ 700km de là. Il est allé boire un café, et on a fait la discussion au téléphone. C’est la seule fois que nous avons eu un quiproquo de ce type.

Et les clients ?

Je serais tenté de dire… “Rien à signaler”. En 4 ans, nous avons continué à développer notre clientèle, toujours principalement à Paris ! Des clients toujours ravis que nous leur proposions systématiquement de venir les voir chez eux quand c’est nécessaire. Des clients avec lesquels nous avons toujours misé sur la transparence (bon, dans deux ou trois cas, certains pourraient prendre ça comme du mensonge par omission).

En règle générale, nos clients savent tout à fait que l’équipe de Badsender est “décentralisée” et en télétravail. Je ne pense pas que ça ait déjà posé de problème. Dans nos métiers de service, une bonne connexion internet et une ligne téléphonique fiable sont en général suffisants. Si pour certains il reste important de faire des réunions physiques régulières, pour d’autres, nous n’avons absolument jamais eu besoin d’aller les voir pour leur rendre un service impeccable !

Du coup, on a migré le siège social français à Carlipa !

Pourquoi ? Parce que la Mutinerie a décidé de fermer son coworking, et par la même occasion son service de domiciliation d’entreprise, nous étions en quelque sorte “mis dehors” (gentiment hein, on les aime à la Mutinerie, on va même sans doute aller faire un Team building à la Mutinerie Village dans les prochains mois). S’est alors posé la question… on reste à Paris ou on joue la transparence (et la simplicité) ?

C’est la simplicité qui a gagné ! Parce que recevoir son courrier avec une semaine de retard à cause de la redirection, ne pas pouvoir aller chercher les recommandés rapidement, payer un service finalement assez basique… n’avait pas trop d’intérêt si c’était uniquement pour la “gloire” d’avoir une adresse à Paris que personne ne verrait jamais.

Quitte à être transparents, autant l’être jusqu’au bout !

Depuis juillet, le siège social de Badsender France est donc bien installé à Carlipa, petit village de 325 habitants dans l’Aude, au pied de la Montagne Noire avec vue sur les Pyrénées au sud. Depuis juillet, cette adresse est sur toutes nos factures, nos documents, nos devis… et depuis juillet… tout le monde s’en fout… pour notre plus grand bonheur !

Néanmoins, pour Badsender, c’est un changement important, parce que cela symbolise notre mode de fonctionnement, la liberté qui est donnée à nos collaborateurs de travailler de là où ils veulent, cette envie de créer un modèle d’entreprise qui valorise plus le temps passé en famille, la bonne humeur… que le fait d’être le dernier à partir du bureau le soir. Un modèle de travail qui permet de ne pas passer des heures dans les transports, de gérer son temps avec le plus de flexibilité possible. Alors évidemment, tout n’est pas rose, il n’y a pas beaucoup d’exemples pour nous guider, la législation n’est pas vraiment taillée pour ce mode de fonctionnement, mais on avance, et on aime ça.

Dorénavant, nous encourageons nos collaborateurs à parler de notre modèle au moindre pitch de Badsender. La carte qui est présentée plus haut est mise en avant dans nos présentations commerciales et nous essayons de voir (et de vendre) cette décentralisation comme un atout, une preuve que nous sommes flexibles. Notre métier, ça reste de proposer aux entreprises d’externaliser une partie de leurs activités marketing, quoi de mieux qu’une entreprise qui a l’habitude de travailler à distance pour être agile dans cette externalisation.

Nous avons aussi ressenti le besoin de mettre en valeur cette culture, et de l’afficher directement dans nos présentations : Obligation de conseil, vie privée, bonne humeur et besoin d’avoir une relation équilibrée avec nos partenaires.

Ce n’est pas fini !

Cet exercice de transparence, on va essayer de le travailler encore plus. En partageant, ici, toujours plus ce que l’on fait chez Badsender. Depuis toujours, nous avons mis ce blog en première ligne, privilégiant le partage de contenu (vous savez celui qui apporte de vraies réponses à vos problèmes), avant même l’activité économique de l’agence emailing et eCRM qui nous fait vivre. On va continuer, mais en parlant un peu plus de ce qui se fait “Inside Badsender”.

Bonus

En bonus de cette article, j’avais demandé il y a quelques mois à chacun de partager une photo de son bureau. Maintenant il faut deviner (sans tricher), quel bureau est à qui 😉

 

Related Articles

Responses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Génial et inspirant, merci Jonathan pour ce partage d’expérience à coeur ouvert !