Badsender de la semaine : Un titre de presse avec la même “Une” chaque jour ! Ok ou Ko ?

À moins qu’il n’y ait un concept incroyable derrière, c’est totalement “Ko” ! Pourtant, c’est ce que fait Libération pour sa newsletter quotidienne depuis que j’y suis abonné (c’est à dire un peu plus de six mois).

Chaque jour, l’objet de la newsletter envoyée par Libération est invariablement le même : “Le point de l’actualité du + DATE + au matin”.

Pourquoi ce qui est impensable avec la version papier du quotidien devient possible avec l’email ? Pourtant, la newsletter de Libération génère probablement un traffic considérable sur son site internet. Un traffic indispensable à la monétisation digitale du quotidien. Alors pourquoi ne pas optimiser ? Pourquoi cette paresse ?

C’est d’autant plus regrettable qu’avec l’email, la presse en ligne dispose d’un outil extrêmement puissant … mais sous utilisé. Si vous ne l’avez pas lu, je vous recommande la lecture de cet article : Ciblage comportemental : Une révolution potentielle pour les médias … exemple !

Pour le reste, la newsletter obtient un score de 4,5/8 pour la checklist (voir ci-dessous) … ce qui n’est pas trop mal ! Elle est relativement bien construite, lisible … Quelques points sont néanmoins à améliorer :

  • Absence totale d’appel à l’action (mais tout est cliquable);
  • Liens techniques en gris sur fond gris (en-tête et pied de page);
  • Absence de version texte;
  • Une adresse en reply-to … mais qui n’existe pas;
  • Pas de centre de préférence;

Dans les points positifs, on peut noter la mise en place d’une stratégie visant à convertir les lecteurs en abonnés payants ! Une stratégie qui devrait encore être affinée.

Fiche d’identité

Informations génériques sur l’email :

  • Objet de l’email : Le point de l’actualité du mardi 02 juillet au matin
  • From : NewsLetter Libération <newsletter@liberation.cccampaigns.net>
  • Preheader : Pour voir cet email dans une page web, consultez notre version en ligne
  • Plateforme emailing : Emailvision

Checklist :

  • Lien de vie privée : KO
  • Lien de désinscription : OK
  • DKIM : OK
  • Version texte : KO
  • Ratio texte/image : OK
  • List-unsubscribe : OK
  • Friendly reply : KO
  • Mobile ready : Bof

Capture d’écran de l’email

newsletter-liberation

Vous désirez améliorer vos emailings ?

A propos de Jonathan Loriaux

Actif depuis plus de six ans dans l'emailing, j'ai eu un parcours qui a commencé du côté technique (intégration de campagnes emailing) avant de m'orienter vers la vente (en tant qu'expert eCRM) et enfin le conseil marketing. Depuis 4 ans je suis l'auteur du blog Badsender.com. L'emailing n'est pas seulement une expertise, c'est véritablement devenu ma passion, c'est pourquoi Badsender est maintenant mon activité principale avec la création d'une activité de consultant emailing liée au site.

4 commentaires

  1. Cela peut être aussi pour que le contenu soit clairement identifié, facilement, par le destinataire. C’est son journal et qu’importe les news, il le lit. Adapter l’objet à l’actualité, c’est potentiellement permettre au destinataire de “rater” l’email, et augmenter la chance de se faire attraper par les filtres à cause de spamwords chauds temporairement. Enfin cela peut faire assimiler le contenu à du mail de service pour certains filtres vu que les contenus sont toujours similaires mais que comportementalement y’a du bon répondant derrière. C’est peut être simplement cela qu’il y a comme concept incroyable derrière 😉

  2. Même commentaire, même réponse 😉

    Pour moi, l’identification reste l’apanage du champ “From”, pas de l’objet ! Je comprends l’idée vis à vis des filtres … mais avec la montée en puissance de l’analyse comportementale au détriment de l’analyse du contenu, je ne suis pas certain que c’est soit une bonne stratégie sur le long terme.

    Sur le concept incroyable … j’ai comme un doute 😉

  3. Merci pour l’article, je suis 100% d’accord avec toi

    La date pratique à 100% surtout dans leur cas mais faut la rétrécir du style : 25 Juin ou Vend. 25/06

    Maintenant ça aurait été pratique de mettre dans le titre du mail une partie du titre des articles, ça motive encore plus à lire (à la place du texte qui se répète inutilement …)

    ex : Vendredi 25, Affaire Snowden, Delphine Battho, Gattaz au medef …
    idem coté titre de page newsletter un plus pour le référencement naturel

    et ne pas oublier d’utiliser les header exemple x-date-newsletter, c’est le genre d’informations sur lesquelles outlook et gmail sont aujourd’hui capable de faire des filtres ou recherches

  4. Nous avons fait quelques tests d’objets réguliers avec des clients dont nous gérons la newsletter régulière.
    Et bah croyez le où nous, quand on sort de l’objet régulier en essayant d’innover, le taux d’ouverture chute !
    Mais bon c’est sûr qu’il y a un compromis à trouver entre les deux, notamment avec le pré header

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *