Interview de Pure360 : “Le monde de l’emailing a prouvé son efficacité, mais pas encore tout son potentiel”

Continuons notre cycle d’interviews des différentes plateformes d’envoi d’emails. Pour cette seconde édition, nous accueillons Abi Jacks, Head of Marketing de Pure360 .

Pouvez-vous en quelques mots nous faire un historique de Pure360 ? Quand la plateforme a-t-elle été fondée, par qui, est-ce que la business model a évolué depuis le début de l’aventure ?

Créée en 2001, la société Pure360 était formée de quatre développeurs et d’un chat. Depuis, la plateforme a évolué offrant de nouvelles fonctionnalités en emailing ainsi que des services de marketing mobile. Durant la dernière décennie Pure360 s’est intégrée à de nombreux partenaires et a développé un réseau de revendeurs tels que des agences marketing et fournisseurs de logiciels, qui utilisent une plateforme en marque blanche. La société comprend maintenant plus d’une centaine d’employés et s’exporte à l’international avec des clients tels que Méribel, innocent – les fruits tous nus et le magazine Elle.

Qu’est-ce qui fait la spécificité de Pure360? Qu’est-ce qui vous distingue par rapport aux autres acteurs de ce marché très concurrentiel ?

Nous offrons un logiciel d’entreprise, accompagné par une gestion des comptes proactive, le tout sans long contrat. Nous ne croyons pas au fait de simplement vendre une plateforme et de laisser nos clients se débrouiller tous seuls. Nous souhaitons les aider à améliorer leurs résultats en leur fournissant des conseils et un support en continu afin d’optimiser au mieux leurs campagnes.

Quels sont pour vous les 3 grands défis pour les prochains mois dans le monde de l’emailing ?

Compte tenu de la croissance des appareils mobiles, les marketeurs doivent s’assurer que leurs campagnes soient optimisées pour la lecture, non plus sur ordinateurs seulement, mais aussi sur tablettes et téléphones mobiles, qui ont tous des tailles et des formes différentes.

Noël représente une période très ‘occupée’ de l’année pour les boites de réception. Vient ensuite le réveillon du nouvel an où les offres se multiplient et les messages se battent pour attirer l’attention. Il devient donc difficile de sortir du lot durant ces périodes là ; c’est pourquoi la ligne d’objet, la pertinence et le contenu des emails sont des éléments à surveiller de très près.

Il existe désormais un nombre important de médias avec lesquels les marketeurs doivent s’intégrer afin d’être certains d’optimiser leurs campagnes au maximum pour les mois qui arrivent. Il est primordial de bien planifier sa stratégie et ne pas considérer l’emailing comme un outil solitaire. Les consommateurs font désormais leurs recherches au travers d’une multitude de médias.

Quels sont les prochaines évolutions de votre plateforme ?

De nouvelles fonctionnalités sont en cours de route.

Behavioural retargeting – permet d’envoyer des campagnes emailing basées sur le niveau d’engagement des abonnés. Combiné à des automatisations avancées, elle permettra de créer des campagnes qui ne demandent pas beaucoup de ressources et qui augmentent le RSI.

Mobile responsive templates – avec la montée de l’utilisation des appareils mobiles il est vital que les marketeurs se servent d’email templates qui sont optimisées pour la lecture sur tablette aussi bien que sur smarphone. Les templates responsive adaptent automatiquement l’email afin qu’il puisse être lu normalement, peu importe l’écran.

Geolocation reporting – les clients de Pure360 pourront bientôt obtenir une carte du monde et découvrir dans quels pays leurs abonnés ont ouvert leurs emails. Ceci leur permettra de segmenter leur liste en fonction, et d’envoyer ainsi des campagnes encore plus ciblées.

Est-ce que vous proposez à vos clients un mode “Freemium” (version gratuite avec de fonctionnalités réduites) ? Si non pourquoi ne pas utiliser ce modèle ?

Nous ne proposons pas d’option Freemium car ceci ne correspond pas à l’espace dans lequel nous opérons. Les clients Pure360 recherchent un logiciel d’entreprise accompagné d’une gestion de compte en continu ; ils recherchent plus que ce qui est offert dans une version gratuite. Vu que nous ne faisons pas signer de longs contrats, ils ne prennent de toute manière aucun risque à essayer notre plateforme.

Qu’est-ce que vous pensez du marché français de l’emailing ? Est-ce que l’on est arrivé à maturité ou est-ce qu’il reste de la place pour de nouvelles innovations ?

Le marché français est très compétitif, cependant il existe toujours de la place pour de nouvelles innovations, du moment qu’elles offrent quelque chose de vraiment utile, avec un RSI reconnu. Les marketeurs français n’ont pas encore atteins le niveau où ils sont bien conscients de, et utilisent, toutes les fonctionnalités emailing qui sont à leur disposition.

Un dernier mot pour conclure ?

Ce qui est important pour les marketeurs est de se concentrer sur ce qui compte vraiment, et les résultats suivront. Il existe tellement de nouvelles technologies excitantes qu’il est facile de s’y perdre et de ne jurer que par les dernières tendances. Ce qui est formidable avec le monde de l’emailing c’est qu’il existe depuis assez longtemps pour avoir prouvé son efficacité, cependant il n’a pas encore démontré tout son potentiel.

A propos de Jonathan Loriaux

Actif depuis plus de six ans dans l'emailing, j'ai eu un parcours qui a commencé du côté technique (intégration de campagnes emailing) avant de m'orienter vers la vente (en tant qu'expert eCRM) et enfin le conseil marketing. Depuis 4 ans je suis l'auteur du blog Badsender.com. L'emailing n'est pas seulement une expertise, c'est véritablement devenu ma passion, c'est pourquoi Badsender est maintenant mon activité principale avec la création d'une activité de consultant emailing liée au site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *