l’Assurance Maladie : ameli&vous

Newsletter Assurance Maladie : ameli&vous

Exemple d'email : l’Assurance Maladie : ameli&vous

newsletter

Expéditeur : Votre Assurance Maladie
(assurance-maladie@info.ameli.fr)
Objet : ameli&vous : dépistages des cancers – activité sportive

Pourquoi ce choix ?

Voilà un exemple de newsletter éditoriale pour lequel j’avoue me surprendre moi-même. Pas franchement le genre de contenu ou même encore de design auquel je prête réellement attention. Cela a tendance à partir directement à la corbeille sans même avoir pris le soin de l’ouvrir. Maniaque du rangement et addict du Zero Inbox, je plaide coupable.

Non, ce n’est pas le sujet à la Une sur les infections urinaires qui m’a interpellé. Oui, oui, j’entends déjà les rires moqueurs de mes chers camarades. Je n’avais nullement connaissance du sujet avant l’ouverture et c’est un point dont nous reparlerons plus tard.

Alors pourquoi une newsletter éditoriale ?

Et bien simplement parce que c’est un sujet qui nous tient à cœur chez Badsender. Nous venons par ailleurs avec Marion de proposer un Live dédié aux infolettres et il me semble intéressant de regarder ce qui se passe en pratique. Aujourd’hui nous avons à faire à un exercice de style dans la plus grande tradition de LA newsletter.

Une diversité de contenus d’information dans une même infolettre

Oui, pas de doute c’est bien une lettre d’information : pas de produits à vendre, pas de bouton d’action, pas de prix, de compte à rebours, de parrainage et autre mise en avant commerciale. Ici l’Assurance Maladie via la news ameli&vous nous propose des contenus d’information et pas qu’un peu !

Le séquençage de la lecture, en plus d’être rythmé visuellement par des codes couleurs et des titres de section, permet rapidement de se donner une idée des typologies de contenus :

  • À la une : est-il vraiment nécessaire de détailler plus ? Un sujet mis en avant, isolé et le premier qui se révèle à vous dès l’ouverture.
  • En pratique : deux contenus pratiques liés à des conseils de santé et prévention. Clairement c’est la vocation de cette newsletter et il s’agit ici surtout de hiérarchiser l’information en proposant une disposition qui permet de distinguer le contenu « à la une » de ces deux autres fiches pratiques.
  • Sur le forum ameli : la mise en exergue d’une question posée via le forum et à laquelle une réponse a été donnée par un expert ameli. Nous ne le répéterons jamais assez, les questions soulevées par vos abonné·e·s, lecteurs·ices, utilisateurs·trices via vos points de contact (support, SAV…) sont une source riche de contenus pour vos newsletters. Le design de ce bloc question réponse aurait pu reprendre celui sur forum, ce sera pour la prochaine mise à jour.
  • En chiffres : pour le coup c’est le contenu qui m’a le moins convaincu par son exécution. L’intention est vraiment super intéressante : venir briser le rythme très riche en texte en apportant une information brève sous forme d’infographie qui pousse un chiffre clé. Problème ici, nous n’avons qu’une image avec beaucoup de texte. Oui il y a bien une balise de texte alternatif (nous y reviendront parce que là c’est un très bon point), toutefois je pense sincèrement qu’un tel encart pourrait largement être mieux conçu. Aussi bien en design qu’en intégration.
  • En bref : Une liste de contenus que nous pourrions qualifier de secondaire. Moins mis en avant, sans recourt à des images pour illustrer le propos. Un titre, un descriptif et un lien.

Je ne listerai pas ici les autres blocs de contenus présents dans la newsletter car ce sont simplement les en-tête (header) et pied de page (footer). Pour ce dernier j’avoue ne pas vraiment comprendre l’intérêt de retrouver des pictos et liens vers les réseaux sociaux X (Twitter version Musk vous pouvez vous en passez) et Instagram. Par contre bien vu le menu thématique en rappel.

Un travail de rédaction jusque dans les détails

Effectivement c’est un peu LE point qui a retenu mon attention et à fait ce choix de vous présenter la newsletter ameli&vous : le travail de conception rédaction poussé.

Clairement niveau design et structure il n’y a rien de révolutionnaire, je ne sais pas si c’est l’objectif mais cela permet de se concentrer sur les contenus. Pour chaque article nous retrouvons :

  • image : systématiquement avec une balise de texte alternatif alt qui reprend en un mot le sujet et/ou la rubrique associée
  • étiquette de catégorie : un mot clé qui permet d’identifier la thématique
  • titre : pour lequel nous pouvons pré-sentir un travail sur le ton de voix (Tone of voice). Souvent séquencé en deux temps pour une lecture fluide. Ou bien sous forme de question afin d’interpeller le lecteur qui pourrait lui-même se poser la question
  • paragraphe de présentation : bel effort également, ce n’est pas un simple copier/coller du châpo de l’article en question. Il oriente le lecteur en évoquant directement le public cible concerné ou bien la saisonnalité du sujet qui va être développé.
  • lien : et là je fonds. Un lien texte complètement explicite et descriptif du contenu vers lequel il redirige. Chapeau, un très beau travail quand nous savons comment cela peut vite relever du casse tête

Cette importance portée sur la rédaction permet un « scan » rapide. Même en ne lisant qu’en diagonale (ce qui est fort probable avec autant de contenu), nous avons déjà un niveau d’information élevé.

Conception, rendu et lisibilité des contenus

Entre les sections de blocs qui facilitent les repères visuels, le choix d’un font-stack web safe dans une taille élevée, les paragraphes ferrés à gauche (pas de justification ou de centrage), le travail sur les images ainsi que sur les liens hypertextes c’est toute la conception de la newsletter qui est clairement orientée pour favoriser la lecture. Et c’est clairement la bonne démarche à avoir sur ce type d’email.

D’autant plus que cela a une incidence directe sur le code et donc le poids du HTML. Malgré la densité d’information le HTML fait moins de 60ko et ne se fait donc pas tronquer sur Gmail (ce qui peut arriver très vite).

Le contenu sans réel colonage (single column) facilite grandement le travail pour la version mobile, toutefois il y a bien un breakpoint et une adaptation des marges latérales pour toujours plus de confort de lecture sur mobile.

Est-ce l’email parfait pour autant ?

Malheureusement non. Quelques petits efforts supplémentaires et nous pourrions y arriver :

  • taille des textes sur les mentions légales et le lien de page miroir
  • contrastes entre couleur des liens texte et fond de blocs colorés en vert, attention
  • gestion de certains éléments de design par des images inutiles (arrondi sur les étiquettes de catégorie)
  • pour moi l’expéditeur est problématique « Votre Assurance Maladie » est tronqué dans ma boite de réception et c’est joli fail qui m’affiche uniquement « Votre Assurance Mal. » Ironique si il en est.
  • Dans la même idée, le simili « cobranding » Votre Assurance Maladie et ameli&vous. C’est un peu confus inutilement. L’expéditeur pourrait, il me semble, être « Ameli&Vous ». Cela permettrait également de ne pas avoir de redite dans l’objet et se concentrer sur le propos plus que sur le branding
  • L’objet. Je ne comprends pas, il ne reprend pas du tout le contenu « à la Une » donc il n’y a pas de fil conducteur. De plus il aborde un point « activité sportive » qui est une des informations la moins lisible des contenus présents
  • Et enfin, il n’y a pas de preheader et nous savons à quel point le triptyque : expéditeur, objet, pré-header permet d’avoir un impact sur les ouvertures
Cet email a été choisi par Olivier Fredon