Au Vieux Campeur – Seconde vie

Newsletter seconde vie du Vieux Campeur

Exemple d'email : Au Vieux Campeur – Seconde vie

newsletter, sobriété

Expéditeur : Alex du Vieux Campeur
(alex@auvieuxcampeur.fr)
Objet : Réparez avant d’acheter !
Préheader : Découvrez nos ateliers de réparation

Pourquoi ce choix ?

De l’importance du fond.

Aujourd’hui nous allons nous attarder sur le propos, le contenu, le sens, les valeurs et comment concilier commerce, marketing et communication responsable.

Encore un exemple de newsletter Au Vieux Campeur !

Oui je sais, je radote.

Je vous ai déjà parlé des emails du Vieux Campeur l’été dernier lors de leur refonte graphique. Ce n’est donc pas sur le critère du design que mon choix s’est porté. Bien que je vous invite à nouveau à vous pencher sur le rythme que donne ce design : beaucoup de marges, on respire, l’œil navigue entre les sections pour mieux s’y attarder. Les visuels toujours sobres et bien travaillés avec effet de débordement pour à nouveau donner une dynamique élégante à la composition. Des titres en deux temps avec un contraste de couleur, une belle hiérarchie de l’information et des blocs de contenus facilement identifiables et distincts.

Bref une belle compo niveau design mais ça je vous l’avez déjà dit, cette refonte est à mon avis réussie.

Pourquoi le retour du Vieux Campeur dans la sélection de newsletter ?

Car nous avons ici un parti pris assumé et affirmé pour un commerçant dont l’activité principale repose sur la vente de produits.

Le Vieux Campeur nous prend par la main et nous invite à la sobriété en nous faisant découvrir une autre facette de son activité. On ne va pas parler de produit ni autre promo, non pas du tout. C’est même affiché dès l’objet de cette newsletter : « Réparez avant d’acheter ! » Une communication responsable qui passe par la mise en avant de nouveaux services qui n’incitent pas à la consommation de produits neufs mais à la réparation et la prolongation du cycle de vie de vos produits.

Ne sortez pas votre carte bleue, ici il n’y a rien à vendre. Par contre nous partons explorer 4 ateliers de réparations proposés par le Vieux Campeur :

  • Entretien et réparation de vos skis et snowboards
  • Ressemelage de vos chaussures de rando, trail, ski ou chaussons d’escalade
  • Révisions et réparation de matériel de plongé
  • Retouches et réparations de vêtements certifié Gore Tex


Bigre, cela fait déjà pas mal de services que l’on ne soupçonne pas forcément et qu’il est judicieux de mettre en avant dans un monde que l’on désire plus sobre et encore plus lorsqu’il s’agit de sport Outdoor.

Pour autant ce n’est pas tout, la suite c’est de la mise en avant d’un service de seconde main pour nous inciter à remettre à disposition notre matériel inutilisé. Ou bien consommer du matériel de seconde main directement. On dirait bien que le Vieux prend de l’avance et met en place des actions à son échelle via ces nouveaux services afin de préserver le monde qu’il nous propose d’explorer.

Pour que ces nouveaux services s’ancrent dans les nouveaux réflexes des consommateurs, le Vieux Campeur va devoir en parler systématiquement dans tous ses emailings. C’est à dire proposer dans un même email la vente de produits neufs, de seconde main, un bloc réparation et un bloc collecte de vêtements.

Parce que l’on peut toujours faire mieux

Au coin des choses qui sont à améliorer :

  • Une cover d’introduction trop timide dans le texte. L’image est imposante mais le texte tout centré est bien en retrait et pas assez direct
  • Toujours quelques visuels avec du texte en image (oui c’est pratique et rapide mais vraiment pas indispensable pour le branding et facilement contournable)
  • Des boutons d’action génériques et non explicites : « En savoir plus » ou « Je découvre »
  • Des titres « plats » dans leur rédaction et pas très chaleureux qui manque de dynamisme


Un petit effort sur la rédaction et le tone of voice à appliquer à l’ensemble de la créa pour créer ce petit plus qui fait défaut. Expliquer pourquoi ils proposent désormais ces services. Hiérarchiser les informations et réfléchir à la chaîne de sobriété : rappeler d’abord que l’achat de produit neuf a un impact environnemental. Qu’il vaut mieux réparer. Si la réparation est impossible, rediriger en priorité vers la vente de produits de seconde main.

Aligner rédaction et design pour donner un rythme plus sportif à ces newsletters.

Cet email a été choisi par Olivier Fredon