badsender logo

Live : HELP ! Sans cookies, je ne mesure plus rien

27/02/2022

Article mis à jour le 17/03/22

Avec l’évolution des cookies tiers (+ les adblockers + les restrictions de tracking des navigateurs Apple Safari et Mozilla Firefox), il est de plus en plus compliqué pour les marketeurs de suivre réellement le nombre de conversions liées à leurs campagnes emails.

On estime que sur 100 cliqueurs d’une campagne email, on connaît véritablement les datas de navigation de 42 d’entre eux (voir le raisonnement plus bas). Ce qui rend plus compliqué l’analyse de campagnes marketing et les décisions qui en découlent.

Comment faire pour attribuer le bon nombre de conversions à votre campagne email ? Comment s’adapter à ces restrictions ? Et Google, qu’est ce qu’il dit ? Existe-t-il des solutions pour récupérer les données coupées par les navigateurs ? Que faire en attendant ?

On a tenté de répondre à toutes vos questions avec Romain Baert, fondateur de Addingwell. Romain est l’homme PARFAIT pour ce sujet : il a commencé sa carrière dans le monde de l’emailing chez Experian Cheetah Mail. Il a ensuite basculé dans le monde de l’attribution marketing en co-fondant Mazeberry. Il a ensuite passé quelques années chez Ysance et Easyance. Bref, il s’y connait hyper bien en email, cookie, attribution. Il est également très pédagogue et sympa. C’est donc un invité parfait pour notre live ! Venez nombreux à lui poser toutes vos questions sur ces sujets.

Prérequis

Quand on n’est pas du « milieu », ce sujet des cookies n’est pas hyper facile à comprendre. Alors si vous voulez prendre de l’avance, vous pouvez lire les lignes ci-dessous.

Commencer par comprendre la chaîne

Aujourd’hui sur 100 visiteurs d’un site web, on peut considérer que :

  • 25 “Refusent tout” les cookies.
  • 75 acceptent le dépôt de cookies. Donc les tags first party (Exemple : cookies A/B test, cookies de session, cookies ATInternet, Omniture…) et les tags third party (Exemple : cookies Facebook, Criteo, Google Ads, tags routeur email…) sont déclenchés.
    • Mais, parmi ces 75 visiteurs, environ entre 20% et 40% est équipé d’un adblock.

—> Donc, il reste 55 visiteurs sur lesquels les cookies ont été déposés.

  • Sur les 55 visiteurs :
    • on estime que 25% naviguent via Safari ou Firefox. Sur ces navigateurs, les cookies third party sont bloqués et la durée de vie des cookies first party expirent au bout de 24h ou 7j.

—> Donc, sur les 100 visiteurs du site web, il en reste 42 sur lesquels les cookies (first et third party) ont été déposés.

Quelles conséquences de tout ça ?

  • Les coûts des campagnes Facebook a augmenté depuis cet été. Actuellement, les algo look alike tournent sur 30% des visiteurs. Donc les prix s’envolent.
  • On perd de la visibilité. On analyse donc un peu à l’aveugle. On a dû mal à comprendre d’où viennent les conversions.
  • Les données des annonceurs, donc leur patrimoine, sont dans les mains des navigateurs.

Et côté email ? Même chose : il est difficile d’attribuer une conversion à une campagne email. Les emails qui sont déclenchés via une CDP avec un rapprochement cookie-adresse_email risque d’être moins envoyés.

Comment faire pour attribuer le bon nombre de conversions à votre campagne email ? Comment s’adapter à ces restrictions ? Et Google, qu’est ce qu’il dit ? Existe-t-il des solutions pour récupérer les données coupées par les navigateurs ? Que faire en attendant ?

Regadez ou écoutez le live 😉

Les participants

Romain Baert : Romain a commencé sa carrière dans le monde de l’emailing chez Experian Cheetah Mail. Il a ensuite basculé dans le monde de l’attribution marketing en co-fondant Mazeberry. Il a ensuite passé quelques années chez Ysance et Easyance. Bref, il s’y connait hyper bien en email, cookie, attribution. Il est très pédagogue et sympa. C’est donc un invité parfait pour notre live ! Venez nombreux à lui poser toutes vos questions sur ces sujets.

Marion Duchatelet : Elle conseille les clients de Badsender dans leur stratégie emailing et dans le choix de leurs outils. Elle organise les ateliers de conception de master template pour l’email builder LePatron. Elle rédige des articles, anime des lives, fait des formations avec Badsender mais pas que, elle saute sur toutes les bonnes idées pour s’assurer qu’elles deviennent réalité. Elle lâche jamais l’affaire, jamais ! Elle veut tout comprendre, TOUT !

On verra ça le 17 mars 😉 Ajouter le lien de l’event à votre agenda.

Besoin d’un coaching stratégique pour l’emailing ? On peut aussi vous proposer :

Badsender anime aussi une formation sur le sujet de la stratégie emailing et sur le choix d’un outil de routage !

Envie de recevoir la newsletter et les actus de Badsender par email ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.