Podcast#2 : Le télétravail

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Le thème de ce second : le télétravail 💻. Tous les membres de notre équipe sont, comme vous le savez peut-être, délocalisés et travaillent principalement de chez eux. Nous souhaitions donc partager nos expériences, trucs et astuces pour vivre le télétravail de la manière la plus efficace possible.

Comment l’équipe est passée au télétravail?

Fabien : “Cela fait maintenant plus de deux ans que je suis en télétravail : C’est un mode de vie qui change, et le confinement est sans doute l’occasion de découvrir une autre facette de la façon de travailler. Ce n’est pas forcément évident dans les premiers moments : il faut prendre son rythme, ses marques… On ne voit pas toujours ses collègues. Il y a une partie “mentale” au début très particulière, mais on s’y fait vite, car il y a tellement d’avantages…”

Marion D. : “C’est drôle, moi je n’ai eu aucune difficulté à me mettre au télétravail ! Pas besoin de temps d’adaptation : je suis beaucoup plus concentrée, plus efficace. Je trouve qu’il y a beaucoup moins d’éléments perturbateurs chez soi !”

Marion M. : “Pour ma part, ça fait 5 ans que je suis en télétravail. L’adaptation a été assez simple pour ma part : passer d’un open space au télétravail, c’est une sacré changement 😉 et ça fait du bien… Même si cela a été un peu difficile les premières semaines, je me suis vite adaptée. En revanche, au bout de 2 ans, j’ai ressenti le besoin de rencontrer des gens, de sortir, d’aller plus souvent dans des espaces de coworking, et de voir des gens ou collègues qui étaient dans ma région…”

Comment vivons-nous au quotidien le télétravail ?

Fabien : “La vie change vraiment. Le gros avantage réside sans doute dans le fait de ne plus avoir à subir les déplacements quotidiens dans les transports en commun ou les bouchons ! Cette impression de temps perdu à mettre 1h30 à aller au bureau péniblement… Aujourd’hui, il suffit de monter un escalier 😊. “

Thomas : “C’est vrai ! Et heureusement qu’il existe des solutions de collaboration au quotidien comme Teams ou Skype pour continuer à discuter, à s’appeler, à se voir, et entretenir un esprit d’équipe. Selon moi, des teambuildings peuvent aussi être envisagés pour ne pas couper définitivement les rencontres physiques : c’est quelque chose qui reste sans doute indispensable. Et puis la bonne entente au sein de toute l’équipe donne aussi envie de se rencontrer peut-être plus souvent… 🍺😋”

Marion D. : “Pour ma part, je n’ai pas forcément besoin de “contact physique” pour se connaître, partager, et développer une relation d’amitié avec les collègues de l’équipe. J’ai l’impression qu’on se connaît depuis longtemps et qu’on partage aussi des éléments intimes de notre vie…”

Grégory : “Selon moi, le principal avantage du télétravail réside dans le fait de fonctionner par objectif et non par temps de travail : je me fixe ainsi des objectifs à atteindre dans la journée, et des objectifs optionnels. Cela permet d’avoir le sentiment de “mieux travailler” et d’organiser aussi différemment les journées et ses horaires. On évite aussi de faire du “présentiel” : on peut être un peu plus “lâche” sur les plages horaires, tout en essayant d’être présent un maximum sur les moments de travail de tous…”

Marion M. : “Attention, pour la partie “Production”, ok ! Mais pour la gestion de projet, il est tout de même indispensable d’être présent sur les horaires de travail des Clients. Travailler tôt le matin, ou tard le soir : ce n’est pas forcément à ces moments-là que notre téléphone va sonner…”

Marion D. : “Oui c’est vrai, sauf cas exceptionnel en ce moment où les enfants sont à la maison, et donc j’adapte un peu mes plages horaires de travail. Moi je crois qu’il est aussi essentiel d’avoir une confiance totale envers les personnes avec qui on télétravaille.”

Fabien : “Pour ma part, la Production sécurise sur le temps passé, sur la justification du temps à travailler : la journée se visualise plus facilement à produire des intégrations d’email, lorsqu’un commercial aura peut-être plus de difficulté à “justifier” son temps de travail.”

Thomas : “Pas faux ! Il y a une difficulté sur ce point : on ne sait pas forcément ce à quoi le collègue occupe son temps. Mais il faut aussi appliquer ces règles à soi-même : ne pas se divertir, rester concentré et jouer le jeu ! Au-to-di-sci-pline : Il faut faire confiance, mais les autres doivent avoir confiance en vous…”

Grégory : “C’est sans doute un apprentissage à faire ! Mais le télétravail ne marchera peut-être pas pour tous les profils : certains seront peut-être plus productifs en coworking ou en agence…”

Fabien : “Le gros plaisir aussi avec le télétravail, c’est de découvrir les gens proches de nous, proches de la maison, de connaître ses voisins, de pouvoir profiter beaucoup plus de sa famille, ou de ses enfants. Et puis on se sent aussi considéré comme un adulte, on s’organise comme on le souhaite ! On prend plus encore confiance en soi !”

Marion D. : “Ouais ! On est bien plus maître de notre temps, on ne se sent plus “prisonnier” et ça, c’est franchement agréable… 😋”

Quels sont, selon nous, les principaux défis du télétravail ?

Fabien : “Peut-être que le télétravail ne conviendra pas à tout le monde. C’est un état d’esprit malgré tout particulier où il faut accepter de ne pas voir ses collègues au quotidien. Et il faut aussi réussir à concilier télétravail et vie de famille.”

Thomas : “Effectivement, les premières semaines ou premiers mois ne sont pas forcément évidents : être en télétravail implique de couper une relation “de visu” au quotidien. Mais on finit par s’y faire. Il ne faut pas couper définitivement toute vie sociale, il faut se forcer à sortir et à rencontrer d’autres personnes, sans se contenter d’une solution maison-boulot-dodo.”

Marion M. : “Il faut essayer, je crois, d’avoir une pièce dédiée au sein de la maison pour pouvoir scinder le pro et le perso : certains naviguent entre le bureau, la salle à manger, etc. Moi, j’ai mon bureau à la maison, et le soir je ferme la porte et n’y retourne pas, sauf cas exceptionnel. Cela m’oblige aussi à ne pas me disperser sur des tâches de maison et à rester concentré.”

Grégory : “Tout à fait ! Quand les enfants rentrent de l’école, où que la compagne ou compagnon rentre du travail, il est difficile de rester concentré. Avoir une pièce dédiée change complètement l’approche et améliore grandement cela.”

Fabien : “Aussi, je trouve que l’image la plus difficile à assumer pour le télétravail réside dans le fait qu’on reste devant un écran à la maison toute la journée. C’est parfois peu valorisant auprès de la famille ou des proches. 😥”

Marion D. : “Perso, je pense que le télétravail reste possible dans une petite équipe…”

Grégory : “C’est peut-être une idée reçue, car c’est difficile d’avoir un retour sur le fonctionnement du télétravail sur des grosses structures ou grosses entreprises, car les cas d’exemples sont encore très faibles, ou peu connus en France ! 🧐”

Marion M. : “Il est vrai que, à ma connaissance, le télétravail dans les grandes entreprises, c’est souvent du télétravail 1 à 2 fois par semaine ! 🤔 On ne donne pas aux employés la possibilité d’“apprendre” le télétravail et de s’adapter à cela… Je pense aussi qu’il faut se forcer à prendre des pauses, et à s’aérer pour rester productif ! Tout comme on peut être déconcentré dans le travail, on peut aussi être absorbé par le travail, et ne pas prendre le temps de “respirer”.”

Thomas : “C’est aussi la problématique finalement du télétravail, c’est la déconnexion : ce n’est pas parce qu’on travaille à domicile qu’il faut toujours être joignable, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit.”

Les outils indispensables

Marion D. : “Honnêtement, des outils comme Teams sont formidables et nécessaires pour partager rapidement, s’appeler : ne communiquer que par email en télétravail, ce serait sans doute impossible.”

Fabien : “Oui, puis ça aide peut-être à casser l’isolement ! Nos réunions de 09h31 tous les lundi et jeudi matin permettent aussi de se retrouver tous ensemble pendant au moins 30 minutes !”

Thomas : “Tout à fait ! Et Teams permet aussi de débloquer des situations, désamorcer des quiproquos… Les échanges écrits, nombreux dans le télétravail, sont bien plus susceptibles à mauvaise interprétation (trois petits points, point d’exclamation) que des appels.”

Grégory : “Teams permet aussi d’ignorer une “perturbation” dans la concentration, ou de ne pas répondre à une sollicitation. Ainsi, il est plus facile de rester concentré, quand au bureau ou sur un open space, il aurait sans doute été plus complexe de dire “Non”…”

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Contactez l'auteur de l'article

Responses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour à l’équipe et merci pour ce deuxième podcast ! Découvrant le télétravail “de force” avec le confinement, je rejoins le point de vue de Thomas sur la déconnexion, le fait d’être joignable tout le temps. Mon premier jour de télétravail a été très dur ! La fin de journée arrivait et je n’arrivais pas à éteindre mon pc, il y avait tjs des demandes à réaliser, et à un moment j’ai pété un câble et j’ai dit “merde, je stoppe” et j’ai été mal toute la soirée. Le lendemain ca a été mieux. Je ne sais pas si c’est la situation de crise à cause du coronavirus, ou si c’est le temps d’adaptation (une entreprise de 200 collaborateurs qui passent au télétravail du jour au lendemain…) mais j’ai trouvé ca abusé de nous faire encore des demandes dans la soirée. Certaines personnes demandent à 18h30 : possible de faire ça pour demain ? Mais put***, j’ai une vie quoi, alors non, ton truc attendra.
    Bref, effectivement il faut avoir un bureau pour soi, c’est mieux, mais pas tjs faisable…
    Auriez vous d’autres outils que Teams à proposer ? Ou c’est le seul ? merci !

  2. Salut Aurélie !

    Clairement, gérer son temps est le grand défi du néo-télétravailleur :-p Mais la petite sieste à midi c’est tellement bon (quand le petit dernier se synchronise sur du 13h – 14h).
    Niveau outils chez Badsender pour le travail à distance (en tout cas pour la prod, pour l’administratif et la vente c’est encore une autre liste) :
    – Teams pour les discussions / machine à café / réunions
    – Wrike pour ce qui est de la gestion de projet/ressources/time tracking/validation design/…
    – OneDrive/Sharepoint pour la synchro des fichiers de travail
    – Sinon en fonction des gens, on peut aussi utiliser des outils comme Mindmeister, Miro.com, …

Newsletter