L’évolution du métier d’email marketeur

Le Selligent Reconnect 2018 a eu lieu récemment. Lors de cet évènement, un nouveau module d’intelligence articielle a été présenté. Celui-ci va probablement initier la révolution du métier de marketeur…

Le job d’un marketeur aujourd’hui consiste entre autre à gérer différents intervenants (créa, prod, … ) afin de diffuser aux clients le message qu’il souhaite. Une autre partie de son travail consiste à construire son message, tant dans le fond que dans la forme, ainsi qu’à optimiser la manière dont ce message est diffusé: différents canaux, heures et jours d’envois, …
Prenons ce dernier point en exemple: l’optimisation du jour d’envoi. Ces dernières années, il s’agit d’un élément qui a pris de plus en plus d’importances afin d’améliorer ses résultats. Il s’agit donc de déterminer quel est le meilleur jour pour effectuer son envoi afin d’optimiser son taux d’ouverture et/ou de clic.
Selligent va proposer désormais un module d’intelligence artificielle afin d’automatiser cette partie et également de le faire mieux que lorsque c’est traité par un humain. Car lorsqu’il s’agit d’un travail d’analyse qui consiste à faire des moyennes de résultats et d’en dégager le meilleur de manière systématique, un automate sera capable de le faire plus rapidement et avec moins d’erreurs.

Star Wars Flirt GIF

Pour le moment, la méthode “traditionnelle” est plus ou moins la suivante; si l’on souhaite déterminer le meilleur jour d’envoi pour optimiser ses ouvertures, qu’il a été fait auparavant une série de tests sur les différents jours de la semaine et que les moyennes de taux d’ouverture sont les suivants:

Lundi: 10%
Mardi: 12%
Mercredi: 11%
Jeudi: 15%
Vendredi: 20%
Samedi: 16%
Dimanche: 14%

On validera le jeudi comme étant le meilleur jour, puisque c’est celui qui maximise le taux d’ouverture. Cependant, ça ne maximise les ouvertures que pour 20% de la population. Pour un humain, il serait trop fastidieux d’aller étudier le jour d’ouverture optimal utilisateur par utilisateur, mais pour une intelligence artificielle et avec la technologie actuelle, c’est tout à fait envisageable, et il est donc possible d’étaler l’envoi d’une campagne sur une semaine en envoyant au meilleur jour possible par utilisateur sur base de statistiques précédentes. Tout ça de manière automatisée, cela va de soi.

Au delà de l’amélioration que cela pourra apporter en terme de résultats, cela veut également dire que le temps qui était consacré auparavant par le marketeur à compiler les résultats de différents envois et à déterminer le meilleur jour d’envoi peut désormais être alloué ailleurs en automatisant l’opération (qui en prime sera réalisée de manière plus performante). Ce qui veut dire que le rôle d’analyste et d’opérateur du marketeur va pouvoir se diriger vers un rôle plus stratégique, en planifiant un certains nombre de campagnes, en gérant la pression marketing des différents envois, en imaginant des scénarios, etc.

Dans l’exemple ci-dessus, il s’agit d’optimiser le jour d’envoi, mais les possibilités offertes par la technologie nous permettraient tout a fait (et ça existe déjà) envisager une newsletter entièrement automatisée qui irait chercher son contenu dans des endroits prévus à cet effet (catalogue produit, article de blog, … ).
Ici encore, le temps libéré pour le marketeur (ainsi que le budget et le temps d’éventuelles autres équipes) peut-être consacré à d’autres projets et être mis à profit pour faire évoluer la vision marketing de ses opération !
Et si Selligent est un des routeurs les plus aboutis selon moi, il est loin d’être le seul à proposer des solutions d’automatisation de ce type.

Bien entendu, c’est quelque chose qui demande au préalable une certaine maturité en terme de marketing. Il faut d’abord avoir un certain nombre d’actions qui “roulent” (envoi de newsletters, actions promo, …) avant de pouvoir les automatiser. Mais si vous en êtes à ce stade-là, alors il serait intéressant d’envisager de passer à l’étape supérieure !

everything emperor GIF

A propos de Grégory Van Gilsen

Ayant suivi des études de graphisme, Grégory a ensuite développé l'ensemble de sa carrière dans le domaine de l'email marketing et de l’eCRM. Après avoir été Digital Campaign Architect dans diverses agences, il rejoint Badsender en janvier 2015 pour y remplir le rôle de responsable des opérations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *