Reelevant, nouvelle solution d’email intelligence : interview de Vincent Martinet

logo-reelevantC’est fin septembre début octobre que j’ai pour la première fois entendu parler de Reelevant. Vincent Martinet, CEO de Kiwup, déjà créateur de Simple Mail et de Stamplia remet le couvert en nous proposant un tout nouvel outil pour améliorer la pertinence de nos campagnes marketing, et en particulier de nos emailing. Alors que le lancement officiel a été effectué ce 19 janvier 2015, nous avons proposé à Vincent de nous faire découvrir ce nouvel outil.

Interview :

Après l’abandon Simple Mail et Stamplia, vous avez donc lancé un tout nouveau produit, c’est bien ça ?

Oui, ce produit s’appelle Reelevant, c’est une solution d’email intelligence en temps réel, un produit sur lequel on est parti de 0. On avait Simple Mail, qui était une plateforme d’emailing classique qui envoyait des mails, qui faisait du routage essentiellement. Là, on est vraiment sur un tout autre produit.

Donc, vous recréez un nouveau routeur peut-être plus perfectionné que ce qu’il y avait avec Simple Mail ou il y a autre chose ?

Non, justement, on ne considère pas du tout Reelevant comme un routeur d’email. On estime que c’est une solution d’email intelligence, on va se concentrer sur tout ce qui tourne autour de l’innovation dans l’email.

Il y a plusieurs volets, tout ce qui est temps réel dans le message et tout ce qui est analyse comportementale du destinataire, que ce soit sur les emails qui sont envoyés ou sur le site Internet.

Ça veut dire que vous allez mettre des codes de tracking sur les sites de vos clients pour réussir à enrichir leur stratégie email marketing ?

Oui, typiquement, on vient en moins de 200 millisecondes vérifier le contexte dans lequel est le destinataire. Par exemple, c’est sa localisation, c’est le device sur lequel il est, son client email, … Par exemple, par rapport à la localisation, on est capable de détecter la météo qu’il fait au moment où il ouvre, afficher du contenu en temps réel en fonction de ces données-là directement dans le message. Ca, c’est la première partie.

Ensuite, il y a l’analyse comportementale, pour, par exemple, analyser le comportement d’ouverture de la newsletter par destinataire afin d’essayer de lui envoyer au moment le plus opportun, y compris en analysant son comportement sur le site : quand est-ce qu’il vient sur le site ? Quand est-ce qu’il fait ses achats sur le site ?


Vous allez donc surtout agir sur le moment d’envoi et sur quel message envoyer aux différentes personnes ?

Le but, est de centraliser l’analyse du comportement. Autant, le marketeur maîtrise les choses qu’il a faites sur le site et possède des données, autant on ne peut pas maîtriser l’environnement contextuel du destinataire au moment où il veut ouvrir le message. Le but, c’est d’avoir les deux parties et de se dire : « Bon, on a une partie personnalisée du message, mais si jamais, dans le contexte du destinataire, il se passe quelque chose qui peut influer sur le résultat de la campagne, on va être capable de repersonnaliser le message en temps réel pour le faire aller sur l’objectif qu’on avait déterminé au départ ».

Aujourd’hui, il y a déjà beaucoup d’outils de gestion de campagne qui traitent les questions de marketing multicanal, d’automatisation, de personnalisation, … Qu’est-ce qui fait, aujourd’hui, que vous pensez qu’il y a un besoin spécifique sur ce genre de solutions ?

Sur la question du multicanal, l’e-mail reste bien devant. Ça, c’est un premier point. Après, le problème qu’il y a sur le marché, c’est qu’on a souvent séparé l’analytique et les scénarios. On veut vraiment être le lien entre tout ça. On sait que l’e-mail est un des premiers moyens de communication et c’est généralement un des seuls dans certains cas et dans certains scénarios.

Sur le marché, il n’y a pas tant de solutions que ça. Il y a de grosses solutions qui existent : Silverpop et d’autres, mais qui sont exclusivement réservées à des grands groupes. Après, on a beaucoup de solutions qui se disent email intelligence ou marketing automation mais qui restent très classique, qui sont en fait de l’email transactionnel pur. On n’a pas vraiment de solutions vraiment réfléchies : analyse de data et temps réel dans l’email.

En pratique, comme utilise-t-on Reelevant ?

live-content-feature-2-image@2xDans l’exemple d’une campagne avec des images qui s’affichent en temps réel ,ce qui va nous intéresser, en plus des informations classiques comme le nom de l’expéditeur et l’objet, ça va être la construction du message. On a la possibilité soit d’importer son propre code HTML, soit de choisir des templates gratuits directement sur le produit. On arrivera de toute façon dans le même éditeur qui nous permet de rajouter des modules de contenus. Par exemple, 2 colonnes, 3 colonnes avec image, texte à droite, à gauche, etc. Mais aussi de déplacer tous les éléments, rajouter des boutons, des call to action, ajouter des images, déplacer des images, ajouter des séparateurs ou des spacers, etc.

Loirsqu’on clique sur une image, on a la possibilité de choisir le type d’image. Soit une image simple, soit une image qui s’affiche en fonction de la météo, en fonction du device ou de tout autre critère disponible dans la plateforme. Si on prend par exemple la météo, on choisit ce type d’image et on sera face à 3 options pour afficher l’image par défaut, pour l’image qui s’affiche au-dessus de 20° et pour l’image qui en dessous de ces 20 °.

Rendez-vous sur https://www.reelevant.com/

A propos de Jonathan Loriaux

Actif depuis plus de six ans dans l'emailing, j'ai eu un parcours qui a commencé du côté technique (intégration de campagnes emailing) avant de m'orienter vers la vente (en tant qu'expert eCRM) et enfin le conseil marketing. Depuis 4 ans je suis l'auteur du blog Badsender.com. L'emailing n'est pas seulement une expertise, c'est véritablement devenu ma passion, c'est pourquoi Badsender est maintenant mon activité principale avec la création d'une activité de consultant emailing liée au site.

2 commentaires

  1. Thomas Thiyo

    Bonjour,

    Pouvez-vous m’indiquer si la solution simple mail est abandonnée ou pas ?

  2. Bonjour Thomas, SimpleMail est toujours disponible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *