Un potentiel énorme derrière le ticket de caisse électronique de E.Leclerc

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

ticket-de-caisseIl y a quelques semaines, la chaîne de supermarchés E.Leclerc annonçait le lancement des tickets de caisse électroniques. Si la presse a largement relayé le communiqué de presse du distributeur en relatant un objectif écologique et d’économie de papier, peu ont parlé de l’énorme potentiel caché derrière la dématérialisation du ticket de caisse.

Une opportunité de vente additionnelle

On le sait depuis longtemps, l’email transactionnel est un médium extrêmement performant. Le taux d’ouverture de ce type d’email atteint des niveaux vertigineux qu’il est impossible de retrouver avec une campagne de newsletters traditionnelles.

Et le ticket de caisse électronique de Leclerc arrivera très certainement par email et sera sans doute intégré dans une application mobile de la chaîne.  Il serait donc dommage pour le groupe (et pour ceux qui suivront) de ne pas profiter de l’occasion pour intégrer des offres promotionnelles.

Par exemple:

  • après un achat au rayon multimédia ou électroménager, vous pourriez recevoir une offre pour une extension de garantie;
  • si vous êtes un grand acheteur d’un produit, le groupe pourrait vous offrir un bon de réduction sur la version “marque distributeur” de celui-ci;
  • recevoir des offre pour E.Leclerc mobile ou pour le service de développement photo avec retrait dans votre magasin;
  • transformer votre ticket en liste d’achats pour votre première commande au Leclec Drive.

On le voit, les opportunités sont très nombreuses !

Créer un nouveau médium

Ce qu’E.Leclerc est en train de faire, c’est créer un nouveau médium extrêmement bien accepté par les consommateurs. Un médium de l’annonceur que le consommateur fait lui-même entrer dans ses habitudes est une énorme opportunité de créer un mode de fidélisation plus efficace, qui utilise les données comportementales sans être jugé intrusif.

Le lien entre magasin physique et e-commerce

Cela fait maintenant un certain temps que l’on parle de l’effacement de la frontière entre magasin physique et e-commerce. Le ticket de caisse électronique en est encore un formidable exemple. C’est le magasin physique qui utilise les codes du e-commerce (l’email de confirmation) afin de mieux articuler se communication vers le consommateur.

Une expérience que la distribution va probablement adopter massivement dans les prochaines années.

Crédit photo : GNU Free Documentation Licence – Michiel1972

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Contactez l'auteur de l'article

Responses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour, cette innovation est effectivement intéressante, mais, en quoi les exemples de marketing cités sont ils différents de ce que Leclerc peut déjà faire avec sa carte de fidélité? Je suis par contre tout à fait certain que cela améliorera le taux d’ouverture des emails envoyés par le groupe à ses Clients.
    Enfin, bravo pour la qualité de votre contenu que je découvre.
    Bruno

  2. Bonjour,

    En effet, cette communication pourrait déjà être réalisée via la carte de fidélité. La différence réside dans le fait qu’aujourd’hui, toute communication que pourrait envoyer Leclerc via son ticket de caisse est attendue et choisie par le conso.

    Merci pour les compliments !

    Jonathan

  3. Bonjour,
    Cette innovation sera un bon point de départ pour tous les commerçants qui souhaitent rester en contact avec leurs clients entre 2 ventes.
    A utiliser avec modération !

  4. […] distribution s’approprie l’email ! Nous l’avons déjà vu, certaines enseignes dématérialisent le ticket de caisse, essayent de prolonger le premier contact réalisé en magasin via l’email. De la même manière, […]

Newsletter