Interview de Message Business : “des stratégies sophistiquées sans tomber dans le syndrome de l’usine à gaz “

logo-message-businessCette semaine, nous vous proposons de découvrir la plateforme emailing Message Business en accueillant Vincent Fournout, Directeur Associé, dans notre cycle d’interviews. N’hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires de cet article.

Pouvez-vous en quelques mots nous faire un historique de Message Business ? Quand la plateforme a-t-elle été fondée, par qui, est-ce que la business model a évolué depuis le début de l’aventure ?

La société a été créée par Guillaume Le Friant, Jean-Michel Hazera (2 ex Microsoft / MSN France) et moi même (fondateur de l’agence La Mine). En 2006 nous avions l’ambition de rendre accessible l’e-marketing, notamment l’emailing, à toutes les entreprises et toutes les organisations. Le modèle sans frais fixe et les convictions autour de l’accompagnement de nos utilisateurs n’ont pas changé !

Qu’est-ce qui fait la spécificité de Message Business ? Qu’est-ce qui vous distingue par rapport aux autres acteurs de ce marché très concurrentiel ?

Message Business est la seule solution en France proposant à la fois :

  • une richesse fonctionnelle importante (segmentation dynamique, emailing à déclenchement automatique, formulaire, enquête et landing page, module Prestashop / Magento, SMS…)
  • accessibilités technique (qui nous a valu l’Ecommerce Award) ET tarifaire (pas d’engagement, pas de frais fixe, pas d’abonnement).
  • accompagnement directe (événements d’initiation avec 4 dates dans les prochaines semaines, support, formations personnalisées et même un livre !) et indirecte pour les agences et consultants qui sont un maillon important de l’email marketing.

Ce mix est en fait très différenciant. Nous permettons à nos clients et partenaires de déployer des stratégies sophistiquées sans tomber dans le syndrome de l’usine à gaz couteuse et complexe. C’est notre credo depuis le départ.

Quels sont pour vous les 3 grands défis pour les prochains mois dans le monde de l’emailing ?

Il n’y en a qu’un seul mais qui en vaut bien 3 : il faut comprendre que l’envoi en masse n’est plus la solution et qu’il faut segmenter sa base et adapter ses messages à ses différents segments. C’est un défi assez lourd car l’email marketing a toujours été perçue à raison comme un canal léger et peu couteux mais aujourd’hui il faut faire un effort en ressources à y consacrer pour répondre à ce défi. Je pense aussi que cet enjeu soulève aussi la question du contenu éditorial qui a souvent été le parent pauvre de l’email marketing. Aujourd’hui chaque segment a droit à une histoire palpitante qui se construit au fur et à mesure des messages.

Quels sont les prochaines évolutions de votre plateforme ?

Plein de nouveautés sont prévues dans les prochains mois incluant des innovations qui se positionneront en rupture avec nos concurrents. Comme vous le signalez nous sommes dans un secteur très concurrentiel : permettez nous de donner la primeur de ces innovations à nos utilisateurs et à nos partenaires 🙂

Est-ce que vous proposez à vos clients un mode “Freemium” (version gratuite avec de fonctionnalités réduites) ?

Oui 500 crédits d’emailings, 10 SMS offerts et la totalité des fonctionnalités accessibles. Message Business a été la première plate-forme freemium française en 2006.

Qu’est-ce que vous en retirez ?

C’est au coeur de notre philosophie qui est basée sur la transparence.

Qu’est-ce que vous pensez du marché français de l’emailing ? Est-ce que l’on est arrivé à maturité ou est-ce qu’il reste de la place pour de nouvelles innovations ?

Au niveau des entreprises annonceurs, notamment les PME et les ecommerçants (en dehors des gros), tout reste à faire en terme de segmentation.

Au niveau des solutions, personnellement, je trouve que ça ronronne et que l’email marketing ne brille vraiment pas par son caractère innovant. Cette situation est probablement due effectivement à une relative maturité économique. Nous pensons pourtant qu’il y a de nombreux leviers d’innovation à actionner qui vont bien au delà de ce qu’on voit aujourd’hui, c’est ce à quoi nous nous attelons à Message Business !

Un dernier mot pour conclure

Un conseil pour les emails marketeurs qui sont souvent des web marketeurs : vérifiez vos campagnes AVANT de les envoyer. Orthographe, liens, exactitude des informations. Après envoi c’est trop tard 🙂

Related Articles

Responses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *