Interview d’Inxmail : “aussi bien en mode SaaS que sous la forme d’une licence logicielle”

inxmail_logo_200Nous accueillons aujourd’hui Inxmail dans notre cycle d’interview des plateformes d’envoi d’email. Si vous avez un avis sur la solution, n’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires.

Pouvez-vous en quelques mots nous faire un historique d’Inxmail ? Quand la plateforme a-t-elle été fondée, par qui, est-ce que la business model a évolué depuis le début de l’aventure ?

La société Inxmail a été fondée en Allemagne en 1999 par Martin Bucher et Peter Ziras, deux ingénieurs en informatique qui sont aujourd’hui toujours à la tête du groupe qui compte plus de 1500 clients dans 20 pays ainsi que trois filiales directes en Italie (2007), Australie (2009) et France (2011).

Notre plateforme d’email marketing, Inxmail Professional, existe depuis 2001 et est développée en Java, offrant à nos clients une richesse fonctionnelle et une rapidité d’exécution inégalées. Inxmail Professional s’accompagne également d’une API étendue (SDK) en PHP5, .Net et bien sûr Java qui permet aujourd’hui à la plateforme d’être interconnectée à de nombreux systèmes tiers comme les outils de CRM (Apps pour Salesforce CRM et Microsoft Dynamics CRM) et les solutions e-commerce (RBS Change, Magento, OXID e-sales, Hybris, Intershop…).

Qu’est-ce qui fait la spécificité d’Inxmail ? Qu’est-ce qui vous distingue par rapport aux autres acteurs de ce marché très concurrentiel ?

Le marché est, vous le soulignez à juste titre, très concurrentiel avec de multiples acteurs s’identifiant comme « routeurs », « plateformes multi-canal », « solution d’emailing », « solution 360° »… les dénominations et les superlatifs ne manquent pas, tout comme les cœurs de métier qui diffèrent fortement d’un acteur à l’autre.

Il est néanmoins bon de distinguer les différents types de solutions en 3 catégories :

  1. Les solutions d’emailing, soit l’approche mass mailing du début des années 2000
  2. Les solutions d’email marketing
  3. Les solutions dites « multi » ou « cross-canal »

Notre offre s’inscrit définitivement dans la logique d’email marketing et s’adresse aux annonceurs souhaitant mettre en place des programmes relationnels pertinents et ROIstes. Le « canon à mails » n’est pas notre métier, pas plus que la réinvention quotidienne de l’eau tiède que l’on retrouve chez la poignée d’acteurs dits « multi-canal ».

Au-delà de notre développement en Java, Inxmail Professional est la seule solution d’email marketing du marché à être proposée aussi bien en mode SaaS que sous la forme d’une licence logicielle.

Dernier point important, notre réseau de partenariats : agences digitales, intégrateurs, éditeurs de logiciels… à chacun son expertise et son métier. Le nôtre : l’email marketing.

Quels sont pour vous les 3 grands défis pour les prochains mois dans le monde de l’emailing ?

Inutile d’essayer d’être original ici :

  1. Les terminaux mobiles (mot clé : web responsive)
  2. La pertinence des contenus (mot clé : trigger marketing)
  3. L’intégration à des systèmes tiers

Dans le premier cas, les règles d’affichage des mailings changent aussi souvent qu’un nouveau terminal voit le jour… soit constamment ! Cette effervescence n’est d’ailleurs pas sans rappeler celle des années 2000 avec la multiplication des navigateurs web. Le défi du mobile, nous aidons nos clients à le relever en nous appuyant sur notre savoir-faire et les fonctionnalités d’Inxmail Professional : CMS et options d’email rendering et d’eye-tracking.

Avec des taux de non-ouverture de près de 80%, l’ère du « canon à mails » touche à sa fin ; pour ne plus se noyer dans la masse des emails rapidement supprimés par le lecteur agacé, l’annonceur doit viser juste et avec un contenu adapté. Les mailings trigger permettent d’optimiser le moment d’envoi des messages en fonction du cycle de vie client ; l’intégration permet de personnaliser finement le contenu en allant récupérer les informations à forte valeur ajouté là où elles se trouvent (e-commerce, CRM, analytics…). La traçabilité et la qualité des données sont, à nos yeux, indispensables pour un email marketing performant en 2013.

Quels sont les prochaines évolutions de votre plateforme ?

Deux mises à jour majeures ont lieu chaque année, au printemps et à l’automne. Les prochaines versions accentueront la connectivité à d’autres systèmes, en particulier avec les plateformes d’e-commerce et les solutions de CRM pour lesquels nous assurerons la compatibilité des modules développés. Il en va de la pérennité des investissements de nos clients.

Est-ce que vous proposez à vos clients un mode “Freemium” (version gratuite avec de fonctionnalités réduites) ?

Non.

Pourquoi ne pas utiliser ce modèle ?

Le groupe Inxmail croit à raison de 30% par an sur les dix dernières années et le nombre d’employés atteint la centaine en 2013. Cette croissance est complètement organique, la maison mère et ses filiales appartiennent toujours aux deux fondateurs. Le freemium est un modèle adapté dans le cadre de levée de fonds, ce que qui n’est pas notre cas.

Nous n’avons par ailleurs pas vocation à faire valoir un nombre d’utilisateurs qui soit déconnecté de la réalité en mettant en avant des « clients » qui n’utiliseraient pas activement la plateforme.

Enfin, nous ne pensons pas que l’email marketing puisse s’improviser et toutes nos offres incluent naturellement un accompagnement ; qu’il s’agisse du partage des bonnes pratiques ou de la réactivité de notre assistance utilisateur, nous ne laissons pas nos clients livrés à eux-mêmes.

Qu’est-ce que vous pensez du marché français de l’emailing ? Est-ce que l’on est arrivé à maturité ou est-ce qu’il reste de la place pour de nouvelles innovations ?

Comme tous les autres marchés européens, il se structure et voit la part des emails de prospection diminuée à la faveur des emails de fidélisation. Sans pouvoir parler encore de maturité, les indicateurs sont néanmoins encourageants avec des annonceurs qui deviennent plus critiques et comprennent que la délivrabilité ne résulte pas tant de paramétrages techniques que d’une approche qualitative de collecte des données (traçabilité, formulaire double opt-in, centre de préférences…).

L’innovation viendra, elle, des pratiques : dénominateur commun de tout internaute, l’email n’en reste pas moins un canal à utiliser à bon escient en parallèle d’autres canaux (papier, téléphone, réseaux sociaux…).

Un dernier mot pour conclure ?

Tout d’abord merci pour l’interview !

Et une petite page de pub pour la route: confiants dans la qualité de nos solutions et services, nous proposons à toute société intéressée une démonstration en ligne et même une évaluation gratuite d’Inxmail Professional. N’hésitez pas !

Related Articles

Responses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *