Dolibarr pour la gestion financière

La gestion financière est sans doute ce qui fait le plus peur à l’indépendant qui se lance, et je ne déroge pas à la règle. Pour que tout se passe bien dès le début, je suis donc parti à la recherche d’un PGI (Progiciel de Gestion intégré).

L’une de mes première piste fut de chercher après un module s’intégrant au sein d’eGroupWare. Et j’en ai trouvé au moins deux, mais qui ne répondaient pas du tout à mes besoin. Le premier était CK-ERP, trop vaste, trop fouillis, une véritable horreur à mettre en place, sans la garantie d’être en accord avec la législation belge. L’autre pERP, a exactement les excès inverses. Pas concluant de ce côté là.

Ensuite, je me suis dirigé vers deux poids lourds des ERP libre, TinyErp et Compière. Le second fut éliminé d’entrée de jeux, il demande un serveur J2EE, ce que je ne possède pas et que je n’ai pas envie d’installer. Le premier, TinyErp que j’avais déjà testé par le passé fut très tentant, même s’il est développé en python et donc pas directement « hébergeable » sur mon serveur, il a l’avantage de posséder un client lourd et d’être développé par des belges. J’ai tout de même encore cherché un peu.

Logo Dolibarr

Et puis, je me suis rappelé que l’on m’avait parlé de Dolibarr. En apparence mort (le site internet n’est pas très à jour), le projet vit encore très bien, en témoigne l’activité sur sa mailling list. Développé principalement par des français et par des belges francophones, cet ERP est tout à fait adapté à la législation en vigueur en Belgique. Il est simple, basé sur php/mysql, a une interface claire qui fait ce que l’on attend d’elle et pas plus. Espérons que je puisse y encoder des nombreuses factures client.

A propos de Jonathan Loriaux

Actif depuis plus de six ans dans l'emailing, j'ai eu un parcours qui a commencé du côté technique (intégration de campagnes emailing) avant de m'orienter vers la vente (en tant qu'expert eCRM) et enfin le conseil marketing. Depuis 4 ans je suis l'auteur du blog Badsender.com. L'emailing n'est pas seulement une expertise, c'est véritablement devenu ma passion, c'est pourquoi Badsender est maintenant mon activité principale avec la création d'une activité de consultant emailing liée au site.

2 commentaires

  1. Très bien, Dolibarr

    Pour qui a des notions (de base) de comptabilité, Gnucash est pas mal du tout. Le point faible était le système de facturation, mais avec un peu de Perl, on fait des miracles (les données sont sauvegardées en XML -> exploitables assez simplement).

    Bonne continuation; être indépendant n’est pas simple au début, mais le jeu en vaut la chandelle!

    C

  2. Bonjour Christophe,

    Ce qui m’ennuie avec GNU Cash (que je n’ai pas testé, mais je le ferai à l’occasion), c’est qu’il n’est pas accessible dès lors que l’on est en déplacement sans portable.

    L’idéal serait qu’il puisse se connecter à un serveur distant …

    Merci pour tes encouragements.

    A+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *