Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Badsender déménage son infrastructure IT vers des contrées plus vertes

Écologie, climat, pollution, … autant de sujet qui occupent beaucoup de discussions. Malheureusement, dans ces débats, toujours beaucoup de phrases au conditionnel !

D’ailleurs, dans les entreprises « modernes » (notez les guillemets), quand on parle d’avancer sur le terrain de l’écologie et de la réduction de l’empreinte carbone, on pense tout de suite déplacements, bureaux, flotte de véhicules, … Mais on fait quoi de tout ça quand on en a pas. Je veux dire… chez Badsender, tout le monde est en télétravail, donc pas de bureaux à isoler, pas de déplacements domicile travail, pas de flotte de véhicules et depuis début 2020 presque plus aucun déplacement chez les clients (que l’on fait de toute façon massivement en train).

Nos outils sont numériques… rendons-les plus vertueux !

Stockage de fichiers, échange d’emails, gestion de projets, visio, … comme toutes les entreprises « modernes » (notez à nouveau les guillemets) nous utilisons une multitude d’outils. Ceux-ci, nous les avons acquis au fur et à mesure de l’évolution de nos besoins. Certains ont déjà changé plusieurs fois afin de répondre au mieux à l’évolution de notre activité.

Mais sont-ils efficients d’un point de vue énergétique ? Ont-ils travaillé sur un plan d’action écologique ?

Questions complexes auxquelles il est souvent difficile de répondre. Par exemple, il y a un an (ça prend du temps tous ces trucs), j’avais demandé à l’hébergeur de nos sites web s’il avait une charte ou un document qui détaillait les actions « Green Hosting » entreprises. Notre hébergeur de l’époque nous a répondu (fièrement ou pas) que non. Qu’il fallait se contenter des 7 ou 8 bullet points de leur fameuse page « Green Hosting ». Pas tout a fait satisfaisant.

Ne parlons même pas des services dits « Saas », puisque c’est très (trop) rarement un point abordé dans l’argumentaire. Espérons que cela change prochainement.

Comment trouver des solutions plus vertes ? L’OpenSource à la rescousse !

Dans un premier temps, nous avons donc cherché des équivalents à nos outils qui nous apportent des garanties. Et là, bon courage. Parce qu’il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent.

Nous avons donc retourné le problème. Et si nous hébergions nous même les différentes briques de notre système d’information ? Dans ce cas, il ne resterait plus qu’à trouver un hébergeur vraiment vert. Notre petit questionnement écologique se compose donc de deux réponses qui structureront notre démarche à l’avenir :

  • Utiliser des solutions libres et OpenSource chaque fois que c’est possible : Parce que ces solutions peuvent être installées partout. C’est donc nous qui avons la main pour les placer sur des serveurs qui répondent à nos critères écologiques. Et puis fondamentalement, c’est une logique de création de valeur qui correspond bien à ce que nous faisons depuis le début de Badsender. Créer du contenu, le partager. Créer des méthodologies d’accompagnement, les partager. Nos livres blancs sont par exemple sous licence Creative Commons depuis belle lurette et nous aurons prochainement des surprises à vous présenter.
  • Héberger ces solutions sur les serveurs d’Infomaniak : Il ne faut pas très longtemps pour comprendre que s’il y a un acteur de l’hébergement qui a compris les enjeux climatiques et écologiques, c’est Infomaniak. Leur démarche est documentée, certifiée, soutenue par des acteurs de renom. Infomaniak est aussi une société détenue à 100% par ses fondateurs et salariés. Et ça, ce sont des trucs qu’on adore !

Où en sommes nous ? Et quelles sont les solutions sélectionnées ?

Nous vous avons préparé un beau tableau. J’aimerais d’ailleurs vous promettre que nous allons régulièrement le mettre à jour, mais c’est le genre de promesse que je risque de regretter bien rapidement. Mais n’hésitez pas à nous faire signe pour forcer cette mise à jour 😉

Comme vous le voyez, un certain nombre d’outils ne sont pas encore prévus pour une migration. La plupart du temps, parce que la migration serait complexe ou qu’aucun outil OpenSource satisfaisant n’existe pour l’héberger chez Infomaniak.

Et ce n’est pas forcément un problème. Nous bougerons ce qui peut l’être si jamais la situation change. L’idée n’est pas d’être irréprochable (ce n’est ni possible ni vraiment souhaitable), mais de faire au mieux selon nos moyens. Nous veillerons par contre à avoir en tête ces critères écologiques dans le futur si nous avons besoin d’autres solutions. Le plus important, c’est finalement d’y penser chaque fois qu’il y a une décision à prendre.

Nous tenterons de vous tenir au courant de nos avancées. N’hésitez pas à nous faire signe si vous êtes dans une démarche similaire et que vous désirez échanger quelques trucs et astuces 😉

Photo par Jace & Afsoon sur Unsplash

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *