Une journée chez ExactTarget, première partie

Badsender a été invité à passer une journée dans les bureaux d’ExactTarget à Paris. Nous sommes donc le jeudi 27 février, arrivée pluvieuse à 10h30 rue de Londres à proximité de la Gare Saint Lazare. Petit couac avec un ascenseur qui ne veut pas aller au bon étage, mais rapidement résolu ! Je suis accueilli par Johanna Zuber (Marketing Manager) et Jean-Philippe Baert (Managing Director).

Cette journée est l’occasion de rencontrer quelques membres de l’équipe d’ExactTarget en France, des discuter de l’évolution du marché et de la plateforme. Il sera bien entendu aussi question de discuter de l’impact du rachat par Salesforce.

C’est parti !

À tout seigneur tout honneur, nous commençons par une rencontre avec Jean-Philippe Baert

Autour d’un café, je commence donc la journée sur un entretient avec Jean-Philippe Baert. Jean-Philippe est Managing Director du bureau français d’ExactTarget. Depuis l’implantation d’ExactTarget en France en 2012, il dirige toutes les opérations en Europe du Sud, mais aussi au Moyen-Orient et en Afrique.

Jonathan Loriaux : Il paraît qu’ExactTarget France grandit, en nombre d’employés ? Est-ce lié au regroupement avec certaines équipes de SalesForce ou à la croissance de l’entreprise ?

Jean-Philippe Baert : Les deux ! Avant de répondre à votre question, je voudrais revenir un instant sur le rachat d’ExactTarget par Salesforce. Lors du rachat, Salesforce a clairement demandé à Scott Dorsey de continuer à diriger ExactTarget comme une entité indépendante de Salesforce. Par indépendante, j’entends qu’ExactTarget reste libre de ses mouvements au niveau de la recherche et développement, du marketing et de la vente. Ceci afin de conserver le niveau de croissance d’ExactTarget.

Pour en revenir à votre question, deux éléments expliquent l’augmentation du nombre d’employés. D’une part, les équipes de Radian6, BuddyMedia et de Social.com sont réintégrées à ExactTarget. D’autre part, oui, les affaires se portent très bien en France et nous devons donc engager de nouveaux profils, qu’ils soient commerciaux ou opérationnels.

JL : Même si ExactTarget reste indépendant, il y a quand même quelques changements ?

JPB : En effet, la première chose, comme je viens de le dire, c’est que les solutions sociales de Salesforce sont réintégrées dans les produits ExactTarget. Ce qui nous apporte d’ailleurs un léger changement de nom puisque l’entité se nomme maintenant : “ExactTarget marketing cloud”.

Ensuite, si la R&D, le marketing et la vente restent indépendants, nos services généraux seront de plus en plus mis en commun. C’est le cas des ressources humaines par exemple.

Mais le changement le plus important, c’est le rapprochement géographique, les bureaux parisiens d’ExactTarget et de Salesforce seront regroupés dans le même bâtiment dans le courant de cette année. Au delà d’une question de géographie, cela permettra à nos équipes de vente de collaborer, une démarche qui est d’ailleurs en route depuis plusieurs mois.

JL : ExactTarget France est le HQ pour l’Europe du sud, le moyen orient et l’Afrique. Concrètement, comment ça se passe en dehors de la France ?

JPB : Ca avance ! Et ça avance même vite dans la mesure où nous prévoyons de recruter en Italie et en Espagne. Les marchés espagnols et italiens sont très différents de ce que l’on peut trouver en France. Très peu d’acteurs du marketing multicanal se sont essayés à ces deux pays, il y a donc des choses très intéressantes à y développer. D’autre part, nous avons aussi de beaux projets en préparation au Moyen Orient et en Afrique du Sud, mais il est encore trop tôt pour en parler aujourd’hui.

JL : Aujourd’hui, comment est structuré ExactTarget en France ? Comment s’organisent les équipes.

JPB : À Paris nous avons trois types de profils. La première équipe est dédiée à la vente et au business dev. Cette équipe travaille d’ailleurs de plus en plus en collaboration avec les équipes commerciales de Salesforce. Ensuite nous avons une équipe marketing et partenariats, nous recrutons d’ailleurs un responsable partenariat pour renforcer cet axe. La dernière équipe est l’équipe “Service” soutenue par une équipe francophone basée à Londres. Mais demain, avec l’émergence d’ExactTarget en Europe du Sud, de plus en plus d’activités seront réintégrées directement à Paris.

JL : Vous parlez du recrutement d’une personne dédiée aux partenariats, quels sont les différents types de partenaires que vous avez ?

JPB : On peut distinguer deux grandes catégories de partenaires. Il y a les spécialistes de la relation client, comme l’agence ETO, E-deal.com, Axoa.fr, Devenson.com, …

Ensuite, nous avons les Global System Integrators, ces grands spécialistes internationaux du conseil, qui sont de plus en plus intéressés par les technologies d’ExactTarget et qui sont déjà aujourd’hui des partenaires de Salesforce.

JL : Quels sont les évolutions fonctionnelles que les clients d’ExactTarget peuvent attendre dans les prochains mois ?

JPB : Tout d’abord, il y a l’intégration des outils du marketing cloud de Salesforce. Les API sont déjà intégrées et les outils vont être totalement inclus dans la suite ExactTarget. Ensuite, l’autre grande évolution, c’est Salesforce1. Cette solution permettra simplement d’intégrer les différents outils de l’univers de Salesforce en utilisant une API standardisée disponible quelque soit le device.

Qu’est-ce que la “culture orange” ? Rencontre avec Johanna Zuber

Johanna fait partie de l’aventure ExactTarget en France depuis le début. Elle est responsable marketing pour l’implantation française… et c’est grace à elle que je suis là aujourd’hui. Comme elle est l’employée n°2 d’ExactTarget France, nous allons en profiter pour lui demander de nous parler de l’esprit ExactTarget.

JL : J’ai entendu parler de la “Culture Orange” ! Qu’est-ce que c’est ?

culture-orange-exacttargetJohanna Zuber : Tout employé d’ExactTarget, qu’il soit directeur ou secrétaire, passe une semaine complète en formation à Indianapolis. Cette formation a un objectif clair, enseigner cette fameuse Culture Orange aux nouveaux arrivants. Cela veut dire que pendant une semaine une dizaine de personnes vont être réunies afin d’apprendre l’historique de l’entreprise, découvrir les différents produits, découvrir le campus via une chasse aux trésors et surtout intégrer les valeurs de l’entreprises (voir photo).

Chez ExactTarget, l’accent en placé sur l’esprit d’équipe. Par exemple, durant la formation, chaque employé apprend à utiliser la plateforme et l’un des exercices est d’envoyer un email de présentation, une petite biographie, à l’ensemble des membres de l’entreprise.

JL : Et sur le terrain, comment se matérialise cette Culture Orange ?

JZ : Par exemple, ExactTarget dispose d’un réseau social d’entreprise, Chatter, sur lequel différents groupes de discussion sont actifs. Des groupes sur l’innovation, par départements, mais aussi des groupes qui n’ont absolument rien à voir avec l’activité d’ExactTarget

On peut aussi parler de la politique concernant les horaires et le travail à domicile. La souplesse et la responsabilisation sont les maîtres mots. C’est aussi l’implication dans différentes oeuvres de charité. Mais je suis certain que vous pourrez entrevoir la Culture Orange dans les autres interviews que vous allez mener chez nous.

ExactTarget offre aussi des primes et avantages aux employés participant activement à la vie des blogs de l’entreprise ou qui deviennent les représentants d’ExactTarget sur les réseaux sociaux.

JL : Organisez vous des évènements spéciaux pour les employés tout au long de l’année ?

JZ : Un énorme évènement annuel regroupe l’ensemble des employés d’ExactTarget chaque année. C’est le GSSK pour Global Sales and Services Kickoff.

JL : Actuellement, quels sont les profils que vous essayez encore de recruter ?

JZ : Nous sommes à la recherche de plusieurs Solutions Architects qui auront pour mission de mettre en place des campagnes pour nos clients, mais aussi de les accompagner et de les conseiller (voir la fiche de poste). D’autre part, nous sommes à la recherche de renforts pour notre équipe commerciale et d’un responsable partenariat.

JL : ExactTarget a récemment été renommé « Exacttarget Marketing Cloud” suite à la réintégration de certaines entreprises issues de Salesforce. Est-ce que cela veut dire que vous allez passer au bleu ?

JZ : Pas du tout ! Nous garderons l’orange comme couleur dominante.

Ce n’est pas fini

Cet article n’est que la première partie du récit de ma journée chez ExactTarget. Difficile de tout mettre ici sans rédiger un roman. La suite au prochain épisode donc (et on parlera un peu plus d’email d’ailleurs).

Note : Cet article a été sponsorisé par ExactTarget

Vous désirez changer de solution emailing ?

A propos de Jonathan Loriaux

Actif depuis plus de six ans dans l'emailing, j'ai eu un parcours qui a commencé du côté technique (intégration de campagnes emailing) avant de m'orienter vers la vente (en tant qu'expert eCRM) et enfin le conseil marketing. Depuis 4 ans je suis l'auteur du blog Badsender.com. L'emailing n'est pas seulement une expertise, c'est véritablement devenu ma passion, c'est pourquoi Badsender est maintenant mon activité principale avec la création d'une activité de consultant emailing liée au site.

Check Also

Interview : Live Data présente Instant Mail, envoyer vos emails quand vos clients sont connectés

Après avoir assisté à une démo de leur solution, Joanna Hede, CEO de Live Data, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *