Tribune Emailvision : Je ne suis pas un simple numéro

emailvision-arnaud-acarieCette tribune a été proposée à Badsender par Arnaud Acarie, Vice Président France d’Emailvision.

La série britannique des années 70 « Le Prisonnier » repose sur l’opposition entre individualisme et collectivisme. Le prisonnier numéro six refuse d’adhérer à une culture orwellienne où les individus sont satisfaits de vivre dans une bulle où tout est contrôlé, appelée « le Village ».

Des traces dans le sillage numérique

Pour de nombreux marketeurs, je ne suis qu’un numéro ou une adresse email. Cependant, cela ne signifie pas que j’ai un profil unique. Au contraire, je suis défini par de nombreux cookies, mon numéro de portable, mon numéro de fixe, mon profil LinkedIn et mon compte Twitter. Je peux même avoir plusieurs adresses emails avec à chaque fois des préférences différentes. Alors qu’il existe de nombreuses méthodes d’identification et que je laisse dans mon sillage numérique de nombreuses données permettant d’identifier mes préférences, les professionnels du marketing devraient me traiter comme un individu à part entière. Pourtant, ils ne le font pas !

En tant que marketeur, nous ne devons pas nous contenter d’utiliser des techniques de segmentation pour faire en sorte que nos offres sortent du lot et attirent les personnes qui souhaitent se démarquer. Nous avons besoin de données exploitables dans le cadre de nos activités marketing.

Intégrer les préférences pour des données plus exploitables

La répartition des clients dans différents groupes cible est un très bon début, mais ce n’est que la base d’une stratégie de segmentation. Afin de cibler précisément les individus, il faut intégrer les préférences pour sous-diviser ces groupes et prendre en compte la situation de chaque personne. Grâce aux outils SaaS qui permettent de trier les Big Data pour en extraire des données plus petites et plus exploitables, c’est de plus en plus facile.

Imaginez ce que vous pourriez faire, s’il était possible d’établir le profil des personnes naviguant sur un site et d’exploiter leur activité pour mettre en place une segmentation optimisée et personnalisée des emails, le tout de façon dynamique, avec peu d’efforts.

Tirer profit des attributs du produit et du comportement du visiteur

Une personne inconnue effectue une recherche sur Google, avec les mots-clés « Filippa K Luisa pantalon en laine ». Elle sélectionne l’un des premiers liens affichés sur la page de résultats. Elle va sur le site, consulte la section des pantalons en laine, ajoute un article de taille 38 au panier, continue à naviguer sur le site et regarde les vestes ajustées et plus particulièrement, des vestes grises, taille S. Au final, elle achète le pantalon et quitte le site.

Ne serait-il pas formidable de pouvoir envoyer automatiquement 48 heures après l’achat du pantalon un email du type « Bénéficiez d’une réduction de 20 % sur votre prochain achat ! Laissez-vous tenter par ces vestes ajustées taille S que nous avons actuellement en stock ! » ?

Dans le scénario ci-dessus, nous tirons profit des attributs du produit et du comportement du visiteur, tout en prédéfinissant un délai avant le lancement d’une campagne de suivi spécifique.

Bonne nouvelle, ce n’est pas de la fiction ! Il est tout à fait possible de mettre en place une telle méthode. En enrichissant le contenu Web avec des attributs utiles, une stratégie de ciblage personnalisée génère beaucoup plus de conversions.

Les clients ne sont pas des numéros. Ironiquement pourtant, ce sont les numéros qui nous permettent de transformer un visiteur en acheteur et une personne ayant effectué un seul achat en un client fidèle.

 À propos d’Emailvision : Emailvision est l’un des plus grands fournisseurs mondiaux de solutions Cloud d’automatisation et d’analyse marketing. La société conçoit des solutions innovantes uniques de marketing relationnel par e-mail, Internet et réseaux mobiles et sociaux. Sa plate-forme Cloud de marketing gère chaque mois plus de 600,000 campagnes marketing personnalisées au service de quelque 3,300 clients. Emailvision est présente dans 22 pays. En 2012, elle a été classée parmi les sociétés privées d’édition de logiciels les plus florissantes au monde par Inc. Magazine.

A propos de Arnaud Acarie

Arnaud Acarie est aussi service d'Emailvision depuis 2007. S'il a commencé sa carrière en tant que Sales Manager, Arnaud Acarie a rapidement gravi les échelons avant de devenir Sales Director et ensuite Vice Président France en 2010.

Check Also

livre-blanc-emailing-responsive-head

Livre blanc : Pourquoi et comment passer à l’email responsive ?

Vous l’aviez peut-être remarqué lors de la publication de notre news sur les nouveaux webmails …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *