Facebook Messages et l’email marketing : Quel impact ?

Et voilà, cela faisait déjà plusieurs mois que la rumeur circulait. C’est maintenant une réalité, Facebook vient de lancer son propre webmail … en fait, pas tout à fait. Facebook Messages est en fait une “boîte de réception sociale” qui rassemble différents médias :

  • SMS
  • Messagerie interne de Facebook
  • Facebook Chat
  • Email
On le comprend, Facebook Messages n’est pas à proprement parler un webmail, vu qu’il compte rassembler plusieurs systèmes de communication différents.

Il est aussi à noter que pour utiliser Facebook Messages, il ne sera pas obligatoire d’utiliser une adresse email @facebook.com. La fonction email est optionnelle !

Voici quelques détails intéressants :

  • Facebook Messages, un peu à la manière de Gmail, est orienté conversation
  • Pas de subjectlines
  • Pas de CC ou de BCC, mais les conversations peuvent être menées à plusieurs
  • L’adresse email @facebook.com est également le nom du profile Facebook (profile : facebook.com/username = email : username@facebook.com
  • La communication est immédiate (il suffit d’appuyer sur “enter”)

On peut très facilement comparer Facebook Messages à Google Wave, mais avec l’avantage pour Facebook d’avoir une base d’utilisateur énorme qui va pouvoir prendre en main ce nouvel outil très rapidement. Autre avantage par rapport à Google Wave, Facebook ne prétend pas faire une révolution, mais simplement une évolution de son actuel système de messagerie.

Quel impact pour l’email marketing ?

On l’aura compris, l’adresse email @facebook.com n’est qu’une partie de ce que propose Facebook Messages. Mais c’est quand même la partie qui nous intéresse le plus sur ce blog.

Avant l’annonce officielle, la plupart des articles consacrés à la sortie de “Facebook Mail” ont parlé de la place qu’il prendrait au niveau mondial. Avec 350 millions d’utilisateurs actuels de la messagerie de Facebook, ce nouveau service devrait facilement entrer dans le top 5 mondial au côtés d’Hotmail/Live, de Yahoo! et de Gmail. On a beaucoup parlé d’un tueur de Gmail, mais de l’aveu même de Zuckerberg, ce n’est pas le but du concept.

Facebook en construisant une “social inbox” montre le chemin vers une nouvelle manière de contrer les messages indésirables. Si Gmail et Hotmail avec leurs Priority Inbox et leurs Sweep tentent de rendre la lutte anti-spam plus efficace, Facebook fait encore plus fort.

En effet, par défaut seuls les messages des contacts direct des utilisateurs arriveront en boîte de réception. Les messages provenant d’inconnus seront disponibles, mais séparément, dans une boîte “Autres”. Il faudra une intervention de l’internaute pour que ceux-ci apparaissent à l’avenir dans la boîte de réception principale. C’est une forme poussée de “Safe Senders” puisque tous les correspondants devront avoir été approuvés par le propriétaire de la messagerie pour que leurs messages arrivent dans la “social inbox”.

Voici exactement comment Facebook décrit le concept sur son blog :

“With new Messages, your Inbox will only contain messages from your friends and their friends. All other messages will go into an Other folder where you can look at them separately. If someone you know isn’t on Facebook, that person’s email will initially go into the Other folder. You can easily move that conversation into the Inbox, and all the future conversations with that friend will show up there.

Il ne sera donc pas facile pour les programmes d’email marketing d’atteindre les adresses @facebook.com. Il faudra à la fois cibler les adresses email, mais en plus tenter de capter des leads via les “fan pages” et les applications Facebook pour arriver à communiquer efficacement. Cela promet de très intéressants défis.

Et le reste ?

Dans son système, Facebook a supprimé la notion de “subjectline”, mais si jamais un mail de l’extérieur arrive dans l’inbox de Facebook avec une subjectline, celle-ci sera placée en gras en haut de l’email.

Il manque encore pas mal d’informations concernant cette nouvelle messagerie. Voici une liste de questions qu’il faudra encore éclairer à l’avenir :

  • Quels sont les technologies de signature/identification, DKIM, SPF, SenderID, … qui vont être utilisées par Facebook ?
  • Est-ce que Facebook va utiliser des technologies comme le List-unsubscribe ?
  • Est-ce qu’il y aura des programmes de Whitelisting qui seront intégrés au “webmail” de Facebook ?
  • Est-ce que Facebook a développé des technologies anti-spam et de calcul de réputation ou va-t’il se baser sur des technologies tierces ?
  • Vu que le username du profile Facebook est aussi l’adresse email, est-ce que cela ne va pas ouvrir la porte aux spams de tous styles, mêmes si ceux-ci arriveront probablement dans la boîte “autres” ou dans la boîte “Spam” ?
  • Il sera possible de donner le droit aux applications d’envoyer des messages … est-ce que le risque d’abus n’est pas trop grand ?
  • Quel sera l’impact de Facebook Messages sur l’email marketing mobile ?

Reste la plus grand énigme : Quel est le nombre d’utilisateurs qui vont réellement utiliser l’adresse email de la messagerie de Facebook ? C’est une question sur laquelle il faudra revenir d’ici quelques mois.

On le voit, on manque encore évidemment d’éléments pour évaluer l’impact réel de Facebook Messages sur l’Email Marketing. Rendez-vous dans quelques mois pour une évaluation plus éclairée !

Quelques liens :
Vous pouvez dès à présent demander une invitation
Tout ce que vous devriez savoir sur Messages dans le Help Center de Facebook

A propos de Jonathan Loriaux

Actif depuis plus de six ans dans l'emailing, j'ai eu un parcours qui a commencé du côté technique (intégration de campagnes emailing) avant de m'orienter vers la vente (en tant qu'expert eCRM) et enfin le conseil marketing. Depuis 4 ans je suis l'auteur du blog Badsender.com. L'emailing n'est pas seulement une expertise, c'est véritablement devenu ma passion, c'est pourquoi Badsender est maintenant mon activité principale avec la création d'une activité de consultant emailing liée au site.

2 commentaires

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code class="" title="" data-url=""> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> <pre class="" title="" data-url=""> <span class="" title="" data-url="">